• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    0 avis
  • Commentaires (0)

Le seuil épidémique de la grippe est atteint

Le seuil épidémique de la grippe est atteint La grippe a atteint le seuil épidémique. C'est ce que confirme l'augmentation des cas de grippe recensés depuis quelques semaines par l'Institut Scientifique de Santé Publique (ISP). Si vous n'êtes pas vacciné, mais en contact avec le virus, demandez à votre médecin de vous prescrire des antiviraux.

La Belgique doit faire face à la grippe. La présence du virus grippal Influenza a été confirmée dans toutes les régions du pays.

Jusqu'à 10% de la population

Chaque année, plus de 100 millions de personnes de par le monde sont touchées par le virus de la grippe. En Belgique, une épidémie moyenne peut frapper jusqu'à 10 % de la population, soit 1 million de personnes. La grippe n'est pas une affection banale. Il existe un risque bien réel de complications (environ 10 % des patients grippés) ou d'hospitalisation (10 % des personnes présentant des complications), voire de décès (10 % des personnes hospitalisées), surtout chez les individus faisant partie des groupes à risque ou les personnes fragilisées (personnes âgées ou présentant des maladies sous-jacentes, par exemple des problèmes cardiaques et/ou respiratoires). Une épidémie de grippe peut engendrer une augmentation allant jusqu'à 100% des consultations chez le généraliste et une augmentation de 100% à 170% du nombre d'hospitalisations supplémentaires. A côté des inconvénients personnels et familiaux, la grippe représente un poids énorme pour la santé publique et l'économie en raison de l'absentéisme au travail. 1 personne sur 10 risque de ne pas pouvoir travailler à cause de la grippe.

Vaccination et antiviraux

La meilleure prévention (avant l'arrivée de la grippe) est la vaccination. En Belgique, une personne sur cinq seulement est vaccinée. Au moment de l'épidémie, il est déjà trop tard pour se faire vacciner. C'est précisément ici qu'interviennent les antiviraux. Si, au cours de l'épidémie, on est touché par le virus de la grippe, il est possible de demander à son médecin une prescription d'antiviraux. Si on intervient très rapidement (dès l'apparition des premiers symptômes), ce traitement permet de ne faire qu'une "demi-grippe" (réduction de 50% de la durée de la maladie, moins de complications, réduction de 50% des hospitalisations). Lorsqu'un membre de la famille ou un collègue est touché, il est possible de se protéger avant que des symptômes apparaissent: les antiviraux traitent non seulement la personne malade mais permettent aussi aux personnes de son entourage de se protéger par un co-traitement. Dans ce cas, le risque de développer soi-même la maladie est réduit de pratiquement 90 %.

Article publié par le 01/03/2005

Sources : Communiqué de presse de l'ISP, février 2005.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

GUIDE SYMPTÔMES ET MALADIES
GUIDE ANALYSES ET EXAMENS
Diététique
Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services