Se faire vacciner contre les infections urinaires

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 23/09/2003 - 00h00
-A +A

Cette idée fait son chemin si l'on en croit les travaux d'une équipe de chercheurs américains, qui viennent de trouver le moyen d'immuniser la muqueuse vaginale contre les infections des voies urinaires.

PUB

Chaque année, des millions de femmes souffrent d'infections urinaires. Afin de les soulager contre ce problème fréquent et récidivant, il n'existe à ce jour qu'un traitement antibiotique. Celui-ci est prescrit en tant que traitement, mais peut l'être également en mesure préventive.Malheureusement, les antibiotiques, certes efficaces, favorisent la survenue de mycoses et l'apparition de résistances.Dans ce contexte, des chercheurs ont développé un procédé permettant d'immuniser la muqueuse vaginale contre les infections. Leur découverte porte le nom d'" Urovac ", un vaccin aux résultats prometteurs, mais qui n'en est aujourd'hui qu'au stade expérimental.Quoi qu'il en soit, les premiers travaux sont plus qu'encourageants.

Ce vaccin, contenant une dizaine d'éléments pathogènes urinaires désactivés par la chaleur, se présente sous la forme d'ovules. Il a été testé à partir de 54 femmes connues pour être sujettes aux infections urinaires et ne suivant pas de traitement prophylactique. Dans un premier temps, cette étude a permis de confirmer l'efficacité, la sûreté et le mode d'administration de ce vaccin. Par la suite, les patientes ont été réparties en différents groupes, selon qu'elles recevaient le vaccin ou un placebo. Six mois plus tard, près de 56% des femmes ayant bénéficié du vaccin ont été exemptes d'infection, contre 11% des sujets sous placebo.Les auteurs constatent également que ce type de vaccination allonge considérablement la durée entre les infections, soit d'environ 160 jours, contre 35 avec le placebo. Ces résultats sont d'autant plus enthousiasmants que les effets indésirables ont été décrits comme peu fréquents et minimes. Espérons que les essais se poursuivent dans cette voie (étude en phase III) et confirment les espoirs suscités par cette découverte. La possibilité d'utiliser un tel vaccin permettrait en effet de soulager nombre de femmes.

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 23/09/2003 - 00h00 Uehling D.T. et coll., J. Urol., 170 (3) : 867-869, 2003.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Vaccination des adultes : n’oubliez pas les rappels ! Publié le 13/09/2016 - 15h52

On pense bien entendu à vacciner les enfants. Mais une fois adulte, on a tendance à oublier nos propres rappels. Pourtant, les vaccinations conseillées à l’âge adulte ne sont pas anecdotiques. Des maladies comme le tétanos ou la diphtérie peuvent avo...

Plus d'articles