La sclérodermie, une maladie rare

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 12/08/2008 - 00h00
-A +A

PUB

La sclérodermie généralisée (ou systémique)

La sclérodermie généralisée est une maladie grave. Le phénomène de sclérose (infiltration, durcissement des tissus) débute dans la majorité des cas aux extrémités, particulièrement au niveau des mains (sinon des pieds). Ce phénomène de sclérose réduit la mobilité des doigts et des différentes articulations, et fragilise énormément la peau. Ainsi, progressivement, les gestes de la vie quotidiennes deviennent très difficiles à réaliser : écrire, se coiffer, boutonner ses vêtements, etc.
Le syndrome de Raynaud est souvent associé à la sclérodermie: les doigts deviennent blancs, engourdis et/ou douloureux (le froid et le stress sont des facteurs déclenchant de cette vasoconstriction).
Des douleurs articulaires, des ulcères au niveau des coudes, des déformations des doigts, des mains, des pieds et des problèmes digestifs (brûlures d'estomac, reflux) sont d'autres symptômes de la maladie, certains signifiant clairement que la sclérodermie ne reste pas localisée au niveau cutané mais a atteint d'autres organes vitaux. A la longue tous les organes peuvent être atteints, d'où d'éventuelles difficultés respiratoires, anomalies cardiaques, atteintes hépatiques, etc.

Comment traiter la sclérodermie?

Il n'existe pas de traitement permettant de guérir la sclérodermie. En revanche, il est possible de soulager les symptômes, voire de stabiliser la maladie. C'est ainsi qu'on recourt à des anti-inflammatoires en cas de douleurs musculaires et articulaires, à des anti-acides, antihistaminiques et inhibiteurs de la pompe à protons en cas de troubles digestifs, à la chirurgie en cas de reflux gastro-oesophagien sévère, parfois aussi à des antihypertenseurs, des antibiotiques, ou encore à la kinésithérapie. Et enfin, les immunosuppresseurs sont utilisés pour contrer la réponse immunitaire à l'origine de l'inflammation.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 12/08/2008 - 00h00 Association des sclérodermiques de France, www.sclerodermique.com
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB