Scanner, IRM, scintigraphie, angiographie et échographie: comment ça marche?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 05/10/2009 - 00h00
-A +A

Votre médecin vous a prescrit un scanner, une IRM, une scintigraphie, une angiographie ou une échographie. Quelles sont les spécificités de ces différents examens d'imageries médicales?

PUB

L'IRM ou imagerie par résonance magnétique


Le principe de l'IRM repose sur le phénomène de résonance magnétique nucléaire. Les organes sont analysés en utilisant un aimant très puissant dans lequel circulent des ondes électromagnétiques. Ces ondes à haute fréquence appliquées sur une partie du corps renvoient un signal réémis par les atomes d'hydrogène contenus dans les organes. On peut ainsi déterminer la composition chimique et donc la nature des tissus.
On obtient une image en 2D ou en 3D d'une partie du corps.
L'IRM n'irradie pas, elle n'émet pas de rayons X.

Le scanner


Le scanner utilise les rayons X. Les images des organes sont obtenues en mesurant l'absorption du faisceau de rayons X qui balaye dans les différentes directions. Les images correspondent à des tranches de sections (des vues en coupe) sur lesquelles l'os apparaît en blanc, l'air en noir et les tissus en gris. Les coupes peuvent être directement analysées ou après un travail informatique de "reconstruction".
L'émetteur et le récepteur de rayons X tournent autour de la partie du corps à examiner.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 05/10/2009 - 00h00 Manuel Merck, Editions Larousse.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Peut-on guérir les cancers avec les ultrasons ? Mis à jour le 06/10/2016 - 10h02

Les ultrasons sont de plus en plus utilisés en médecine. Depuis l’extérieur du corps, sans ouvrir, ils permettent de focaliser en un endroit bien précis une haute densité d’énergie capable par exemple de détruire une tumeur . Mais les ultrasons peuve...

Toujours en manque... Mis à jour le 08/01/2002 - 00h00

La greffe d'organes connaît des moments très difficiles. La diminution des dons ne fait qu'empirer la carences des greffons…

Don d'organe: faites connaître votre position! Mis à jour le 17/06/2008 - 00h00

Donneur ou pas, il est impératif de faire connaître sa position à son entourage proche. Trop de refus sont dus à un manque d'information sur la volonté du défunt. Et des dizaines de Belges meurent chaque année faute d'avoir recu à temps un greffon…

Plus d'articles