Sauna ou hammam, quelle différence ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 17/11/2014 - 17h23
-A +A

PUB

Après la chaleur, un bain de fraîcheur

Après un tel bain de chaleur, une séance de hammam ou de sauna se termine rituellement par un bain de fraîcheur dans une baignoire, une piscine ou sous une douche d’eau froide. Le choc thermique provoque une vasoconstriction, c’est-à-dire l’effet opposé à celui obtenu lors du bain de chaleur (vasodilatation). Cette réaction stimule la circulation sanguine et contribue aux bienfaits physique, esthétique et relaxant.  

Existe-t-il des contre-indications au hammam et au sauna ?

Le hammam et le sauna sont des pratiques ouvertes à quasiment tout le monde. Ils sont seulement contre-indiqués en cas de pathologies lourdes : insuffisance cardiaque, tumeur maligne, infection aiguë (grippe ou bronchite, tuberculose).

En cas d’hypertension (les médicaments, les antihypertenseurs, avant une séance de sauna sont contre-indiqués, tout comme la consommation d’alcool), de problème respiratoire ou circulatoire, il est recommandé par mesure de précaution de prendre l’avis de son médecin.

Attention, la transpiration fait évacuer beaucoup d’eau. Il faut donc boire abondamment avant et après chaque séance (de l’eau et pas trop froide).

 

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 17/11/2014 - 17h23

Demoulin G., Le sauna : paix, détente, bien-être. Éditions H. Pinson, Les Sables d’Olonne.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB