Sarcopénie: l'âge du déclin

Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le 13/05/2003 - 00h00
-A +A

Notre corps ne cesse de se transformer au cours de la vie. A la quarantaine, les formes de cette lente métamorphose ne font généralement pas plaisir: les abdos et autres muscles se relâchent et, progressivement, nos performances sportives piquent du nez.

PUB

En médecine, ce phénomène s'appelle "sarcopénie", du grec "sarcos" (chair) et "pénie" (disparition). L'expression n'est pas très heureuse dans la mesure où cette fonte musculaire se solde rarement par un amaigrissement. Au contraire, elle coïncide souvent avec une prise de poids. Logique! Le muscle consomme plus d'énergie que la graisse et le remplacement de l'un par l'autre diminue les besoins caloriques. Il faudrait donc manger moins à mesure que l'on avance en âge. Mais, en général, c'est le genre de décision que l'on prend lorsque le mal est fait et qu'un petit ventre pointe déjà sous la chemise!

La force en voie de disparition

Autre conséquence de cette sarcopénie, la force maximale commence à décroître progressivement à la moitié de la vie. L'haltérophile qui soulevait une barre de 100 kilos à 45 ans restera bloqué à 90 kilos dix ou quinze ans plus tard. La baisse moyenne oscille effectivement autour d'1% l'an. Même tableau en ce qui concerne le recul des capacités d'endurance. Statistiquement, on court moins vite et moins longtemps à partir de 35 ans. Là encore, le recul des performances avoisine les 15% par décennie et, un jour, on se surprend très essoufflé après une simple volée d'escaliers. Bref, l'âge participe beaucoup à la régression de nos capacités athlétiques selon un processus naturel et inéluctable lié à la diminution de la production d'hormones et à la modification des équilibres cellulaires. On observe par exemple une diminution du taux de mitochondries dans les cellules. Il s'agit de petits organites chargés d'oxygéner les tissus et d'empêcher la prolifération des radicaux libres. Survient alors un tas de bobos qui touchent le muscle, le cartilage, le tendon, traduisant ainsi une fragilisation générale de l'organisme. Beaucoup d'anciens sportifs se retrouvent poussés sur la touche par des douleurs récurrentes et cette sédentarité soudaine accélère évidemment le processus de sénescence.

Rebellez vous contre la sarcopénie

Il est cependant possible de combattre ces phénomènes par un programme d'entraînement spécifique. Plusieurs physiologistes ont réfléchi aux solutions les plus efficaces pour maintenir la motivation et les aptitudes physiques. Rapidement, on s'est apercu que leurs propositions tranchaient avec les idées communément admises. Jusqu'alors, l'endurance était le maître-mot des programmes d'entretien. Elle seule pouvait nous maintenir en forme: il fallait faire du jogging, du vélo, de la natation ou du ski de fond. Soit des efforts modérés et de longue durée. Aujourd'hui, on préconise à nouveau les efforts plus intenses, type squash, tennis, mini foot ou badminton. La musculation et la gymnastique d'entretien sont également très efficaces. Même pour débuter, quarante ans est l'âge idéal. Cela permettra de ralentir à la fois la dégradation musculaire et la fragilisation du squelette. Enfin, essayons de modifier une approche du sport uniquement conditionnée par la perspective de l'exploit. Privilégions des séances sous le signe de la détente et de l'écoute du corps et de nos sensations. Partez tranquillement, sans montre ni chrono, juste pour le plaisir! Une manière idéale de rompre le stress d'une vie professionnelle souvent éprouvante à cette période de la vie.

Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le 13/05/2003 - 00h00

Astrand P, Kaare R: Précis de physiologie de l'exercice musculaire, Masson Ed.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Trop de fluor tache les dents Mis à jour le 25/03/2002 - 00h00

Les campagnes de prévention, ainsi que l'apport de fluor dans l'alimentation et dans les dentifrices, ont fortement contribué au recul de la carie dentaire. Il faut cependant ne pas abuser inutilement de cet apport, car un excès peut entraîner des ta...

Quel sport pour maigrir ? Publié le 04/05/2017 - 14h52

Beaucoup de gens, découragés par les régimes, se disent que le sport pourrait peut-être les aider à maigrir. Mais quelle discipline choisir ?

Les disputes : comment bien les gérer ? Mis à jour le 12/11/2002 - 00h00

Les disputes sont inhérentes à la vie de couple. Impossible d'y échapper. Contrairement à ce que l'on croit, elles peuvent faire beaucoup de bien. Ginette Lespine, thérapeute et membre de l'association francaise de Centres de consultations conjugales...

Pas facile d'accepter sa propre sexualité Mis à jour le 31/01/2006 - 00h00

Pourquoi la sexualité, fonction parfaitement naturelle, indispensable et saine, est-elle entourée de telles peurs, hontes et angoisses ? Parce ce qu'elle est une force puissante que souvent nous ne comprenons pas. Nous avons donc du mal à l'intégrer....

Plus d'articles