Santé et longévité : net avantage du thé sur le café

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 02/09/2014 - 14h24
-A +A

Le thé est la boisson la plus consommée dans le monde et c’est aussi la meilleure qui soit pour la santé.

Selon une étude italienne, le mode de vie des buveurs de thé contribue fortement aux bénéfices santé du thé.

PUB

Les bénéfices santé directs du thé

Le thé est connu pour diminuer le risque cardiovasculaire, via une baisse de la tension artérielle et du mauvais cholestérol. Mais cette boisson millénaire réduit également la mortalité non-cardiovasculaire comme démontré par cette étude présentée au Congrès européen de cardiologie qui s’est déroulé à Barcelone. Au sein d’une population de 130.000 personnes âgées de 18 à 95 ans et suivies de 2001 à 2009, les adeptes du thé voient leur risque de mortalité non cardiovasculaire réduit de 24 % par rapport à ceux qui consomment quotidiennement du café, en plus d’une baisse de 4-5 mmHg de leur pression artérielle.

Les amateurs de thé adoptent aussi un mode de vie santé

Mais ces bénéfices attribués en partie aux composants du thé et notamment à sa richesse en antioxydaants sont aussi liés en bonne partie au mode de vie des buveurs de thé. En effet, dans cette étude, les amateurs de thé fument moins que les buveurs de café (29 % de fumeurs parmi les buveurs de thé contre 34 % chez ceux qui préfèrent le café) et font aussi plus d’activité physique (46 % contre 43 %). Enfin, on constate qu’il y a plus d’adeptes du thé parmi les femmes, la majorité des hommes préférant quant à eux le café.

Ces résultats soulignent une fois de plus l’importance du mode de vie en matière de prévention santé.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 03/09/2014 - 09h24 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 02/09/2014 - 14h24

Danchin N. et coll., Congrès européen de cardiologie, Barcelone, septembre 2014.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Sel et pression artérielle : quoi de neuf ? Mis à jour le 11/05/2016 - 17h09

Une étude remet en cause le bien-fondé d’une consommation en sel inférieure à 5 grammes quotidiens, comme le préconise pourtant l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Est-ce souhaitable ? Est-ce que le fait de bannir le sel est plus utile que les...

Plus d'articles