Santé connectée : à quoi ça sert ?

Article créé le 15/09/2014 - 13h08 et mis à jour par Dr Philippe Violon le 15/09/2014 - 11h08
-A +A

La science-fiction devient réalité nous dit-on : nous allons bientôt pouvoir suivre en direct, de manière connectée tous nos paramètres de santé.

Ah bon ? Lesquels exactement ? Et est-ce que ça sert vraiment à quelque chose ?

PUB

La sortie annoncée de l’iWatch a ravivé récemment tous les fantasmes concernant la santé connectée. Apple, comme d’autres, va bientôt nous permettre de suivre nos paramètres de santé de manière permanente, en pouvant les enregistrer en direct et explorer nos historiques des quelques derniers jours et derniers mois.

Waw ! Bientôt plus rien ne nous échappera, nous serons traqués jusqu’aux tréfonds des organes et nous pourrons réagir à la vitesse de l’éclair pour ne plus jamais…Jamais quoi ? Etre malade ? Mourir ? Oublier nos médicaments ? En fait, à quoi ça sert vraiment ?

Des paramètres sans intérêt

La santé connectée ne date pas d’hier. Et il est faux de croire qu’il s’agit d’un sujet nouveau.

Voilà quelques années que plusieurs sociétés telle que Withings, iHealth mais aussi des équipementiers sportifs vous proposent de mesurer certains paramètres biologiques.

Lesquels ? Généralement toujours les mêmes. Parce que, sur base d’un capteur placé au poignet, on ne peut pas mesurer grand chose : nombre de pas effectués, rythme cardiaque… C’est amusant un jour ou deux mais soyons francs : mesurer quotidiennement son nombre de pas n’intéresse personne au-delà de l’effet de surprise.

Et une fois que vous vous mettez sur votre vélo, le pauvre podomètre électronique est perdu et ne mesure plus rien. Quant à son rythme cardiaque, la méthode ancestrale qui consiste à prendre son pouls reste d’une efficacité prouvée.

Tensiomètres et glucomètres électroniques

D’autres appareils comme des tensiomètres, et des glucomètres chez les diabétiques (mesure du taux de sucre dans le sang), vous proposent d’enregistrer vos données, voire de les envoyer vers votre smartphone où elles sont stockées. Pas mal. Si ce n’est que l’intérêt ne va pas au-delà du remplacement de votre carnet de note peut-être un peu encombrant et dans lequel votre plus jeune fils risque de s’adonner à de magnifiques gribouillages.

Car ne nous faisons aucune illusion, l’argument selon lequel tous ces paramètres peuvent être envoyés en direct à votre médecin ou infirmière de référence ne tient pas. Ils ont pour la plupart des agendas qui débordent et ne passent pas leurs nuits à étudier de centaines ou milliers de chiffres de tensions artérielles ou glycémies qui leur parviendraient quotidiennement si tous leurs patients étaient connectés.

Billet initialement publié le 15/09/2014 - 13h08 et mis à jour par Dr Philippe Violon le 15/09/2014 - 11h08
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Tous égaux devant le sucre ? Publié le 04/01/2016 - 10h03

Selon une récente enquête, il apparaît que nous sommes loin d’être tous égaux devant le sucre . C’est qu’ont montré les résultats d’une recherche menée à Tel Aviv qui a soumis 800 personnes au même régime pendant plusieurs semaines. Comment alors pré...

Un test pour détecter l'immunité contre le tétanos Mis à jour le 14/12/2001 - 00h00

La plupart des patients qui arrivent aux urgences pour une plaie, ne savent pas avec certitude s'ils sont immunisés contre le tétanos, c'est-à-dire s'ils ont bien recu leur rappel vaccinal tous les 10 ans. Pour éviter les revaccinations inutiles, un...

Plus d'articles