Santé cardiovasculaire : le régime méditerranéen bénéfique si le risque est élevé

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/11/2014 - 13h31
-A +A

Le régime méditerranéen est efficace contre tous les risques cardiovasculaires.
Obésité, diabète, hypertension...

Rien ne résiste à une alimentation équilibrée !

PUB

Le régime méditerranéen : efficacité prouvée contre les risques cardiaques

Le régime méditerranéen, riche en fruits et légumes, en produits céréaliers, en poisson, avec une bonne dose d'huile d'olive et la juste quantité de vin rouge, tout en apportant de faibles quantités d'acides gras saturés, est associé à de nombreux bénéfices santé, notamment en ce qui concerne les maladies cardiovasculaires.

Des chercheurs espagnols ont étudié, chez des personnes à haut risque de maladie cardiovasculaire, la relation entre l'adhérence au régime méditerranéen et la prévalence des facteurs de risque cardiovasculaires :

  • hypertension,
  • diabète,
  • dyslipidémie (déséquilibre des graisses dans le sang - le plus souvent hypercholestérolémie),
  • obésité.

Les résultats montrent que l'adhésion au régime méditerranéen est inversement associée aux facteurs de risque, à la fois de manière individuelle (chaque facteur de risque associé indépendamment) et de façon groupée (une fréquence moindre de tous les facteurs de risque). En d'autres mots, une alimentation de type méditerranéen réduit significativement le risque de maladies cardiovasculaires que l'on soit seulement hypertendu ou hypercholestérolémique, par exemple, ou que l'on cumule les 4 facteurs de risque mentionnés.

Plus concrètement, le risque de présenter ces 4 facteurs de risque simultanément est diminué de 46% chez les plus fidèles adeptes du régime méditerranéen (ceux avec le score d'adhésion le plus élevé) et cette protection s'atténue au fur et à mesure des libertés accordées à ce modèle alimentaire.

Jamais trop tard pour agir

Les auteurs de cette analyse ont donc conclu que l'adoption rigoureuse d'un régime méditerranéen est inversement associée avec la présence d'hypertension, de diabète, d'obésité et d'hypercholestérolémie chez les personnes à haut risque cardiovasculaire et de simples changements d'habitudes alimentaires peuvent rapidement donner des résultats très spectaculaires.

Bref, qu'il est toujours possible de rattraper le temps perdu !

 

Initialement publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 28/10/2008 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/11/2014 - 13h31

Sánchez-Taínta A et al. Eur J Cardiovasc Prev Rehabil, octobre 2008

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Régimes: lequel est le plus efficace à long terme? Mis à jour le 05/08/2008 - 00h00

La science se penche régulièrement sur l'efficacité à long terme des différentes méthodes d'amaigrissement. Souvent décrié, le régime Atkins semble être, au même titre que le régime méditerranéen, une alternative intéressante pour les hommes aux cure...

Bon coeur, bonne forme ! Mis à jour le 03/01/2006 - 00h00

Près de 45 % de décès dans notre pays sont attribués aux maladies cardiovasculaires, Bientôt, 3 millions de Belges auront une tension artérielle trop élevée, 3 fois plus de gens meurent de maladies cardiovasculaires que du cancer… Tout cela est évita...

Peut-on prévenir la maladie d’Alzheimer? Mis à jour le 12/08/2011 - 14h35

Nous avons tous déjà entendu que stimuler nos fonctions cérébrales et notamment intellectuelles pouvait nous protéger de la maladie d’Alzheimer . C’est ainsi que l’on recommande les mots croisés et toutes sortes d’apprentissages. Aujourd’hui, de nouv...

Plus d'articles