Les roux, le climat, et un grand n’importe quoi

Article créé le 14/07/2014 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/07/2014 - 09h42
-A +A

Vous avez sans doute vu ce titre dans les médias dernièrement : les roux seraient “menacés de disparition par le changement climatique”.

Un titre amusant, une possibilité de faire des blagues... Mais en réalité, une grosse bêtise.

PUB

D’où vient l’idée que les roux vont disparaître à cause du réchauffement climatique ?

Pas d’une étude scientifique sérieuse – c’est simplement l’opinion d’un médecin qui dirige une entreprise écossaise d’analyses ADN.

Tout commence par quelque chose qui est à peu près correct : le gène qui donne naissance à de spersonnes rousses est lié au manque de luminosité. Être roux rend très sensible aux rayons du soleil, ce qui entraîne un haut risque de coup de soleil, mais permet d’un autre côté de faire le plein de vitamine D, nécessaire à la vie, même si l’on vit sous les nuages.
C’est après que cela se gâte. D’après cette même personne, tout comme un climat frais a permis l’apparition du gène de la rousseur, le réchauffement de l’atmosphère devrait le faire disparaître.

On est là dans la spéculation la plus complète. D’abord parce que chaleur et ensoleillement ne sont pas liés – sinon nous bronzerions au  sauna. Le fait qu’il fasse plus chaud que dans le passé est une certitude, le fait que l’Ecosse, terre de roux, soit plus ensoleillée en revanche n’est pas du tout.
Par ailleurs, la disparition d’un gène ne se fait pas aussi facilement. Surtout que même si les roux sont en minorité, le gène de la rousseur est loin d’être rare (on estime qu’en Ecosse il est porté par 40% de la population).

Le vrai problème

Il n’est pas rare, loin de là, que les médias se fassent l’écho d’hypothèses scientifiques peu étayées, voire complètement farfelues. En l’occurrence, il est évident que les déclarations faites ont pour but de faire de la publicité à cette entreprise écossaise.

Mais ce qui dérange, c’est le plaisir avec laquelle l’idée a été reprise, avec en plus un vocabulaire problématique – scientifiquement, le terme d’extinction renvoie à l’extinction d’une espèce, or les roux ne sont pas une espèce, simplement des humains qui ont une certaine couleur de peau et de cheveu...

Derrière tout cela, ce que l’on retrouve c’est l’idée que les roux sont “différents”. Pour une raison qui échappe à l’entendement, il n’est pas choquant de raconter des blagues – parfois très cruelles – à leur sujet, ou d’évoquer leur disparition complète sur un ton humoristique. On peut regretter que cette injustice, elle, ne soit pas proche de l’extinction !

Billet initialement publié le 14/07/2014 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/07/2014 - 09h42
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Se faire payer aide à arrêter de fumer Mis à jour le 23/03/2009 - 00h00

Les pouvoirs publics, les médecins, les bons amis... tout le monde est prêt à tout pour convaincre les fumeurs de renoncer à la cigarette. Et pourtant, l'une des méthodes les plus efficaces pour arrêter consiste froidement à se faire payer. C'est en...

Taches de vieillesse? Explications et astuces Publié le 05/03/2013 - 11h27

Nous les appelons souvent " taches de vieillesse ". Les lentigos sont en effet l'un des signes de l'âge , qui apparaissent au fil du temps et souvent avec les agressions du soleil. Les connaître, c'est bien; savoir comment y réagir, c'est encore mieu...

Demandez aux mouches ! Mis à jour le 17/12/2002 - 00h00

Si vous désirez en savoir un peu (plus) sur la génétique, le site Genedactic est fait pour vous ! Il suffit de suivre la mouche, car tout vient d'elle : la drosophile responsable de la malaria…

Plus d'articles