Risquez-vous une BPCO (bronchite chronique)?

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 14/11/2014 - 15h13
-A +A

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie largement sous estimée, méconnue et qui progresse. Cette avancée s'explique particulièrement par le tabagisme et le vieillissement de la population.

Mais si le tabac représente le premier facteur de risque de la BPCO, il en existe beaucoup d'autres.

PUB

Le tabagisme : 1er facteur de risque de BPCO

Le tabac est le facteur de risque le plus important, mais 15% des cas de BPCO surviennent chez des personnes qui n'ont jamais fumé. Par ailleurs, le tabagisme passif ou l'exposition pendant la grossesse peuvent affecter la croissance pulmonaire fœtale et être à l'origine du développement ultérieur d'une maladie pulmonaire.

D'autres facteurs de risque de la BPCO ont été listés

  • Les facteurs génétiques : certains gènes déficients ont été incriminés.
  • Les expositions professionnelles : aux États-Unis, une étude montre que 19% des cas de BPCO seraient dus à des expositions professionnelles : poussières, vapeurs, fumées…...
  • La pollution domestique : dans les habitats pauvres et mal ventilés, l'exposition aux combustibles pour se chauffer et cuisiner représente un puissant facteur de risque : charbon, bois, paille, fumier, résidus de récoltes, etc.
  • La pollution extérieure : l'exposition aux polluants extérieurs (industries, polluants automobiles) est également liée à la BPCO, mais dans une moindre mesure que celle citée précédemment.
  • Les infections : elles peuvent favoriser l'apparition et la progression de la BPCO. Et plus elles sont précoces, pendant l'enfance, voire durant la grossesse par exemple, plus elles sont susceptibles de prédisposer à une affection respiratoire ou de modifier la réactivité respiratoire.
  • L'asthme : en augmentant la réactivité bronchique, l'asthme est supposé conduire au développement d'une BPCO.
  • Le sexe : ce facteur n'est plus retenu car si autrefois la BPCO touchait plus fréquemment les hommes que les femmes, ce n'est plus le cas lorsque le tabagisme est équivalent dans les deux sexes.
  • Les facteurs socio-économiques : les populations pauvres sont davantage atteintes de BPCO car elles multiplient les facteurs de risques : faible statut nutritionnel, exposition aux polluants (professionnels, tabagisme), mauvais accès aux soins, infections respiratoires précoces.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 18/09/2007 - 00h00 et mis à jour par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 14/11/2014 - 15h13

The Lancet, 3 septembre 2007.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La BPCO, vous touche de plus en plus, mesdames! Mis à jour le 15/02/2010 - 00h00

Oui, la BPCO , ou broncho-pneumopathie chronique obstructive, touche de plus en plus de femmes . Non, ce n'est pas une maladie très sexy. Entre toux, crachats, anxiété et dépression, la BPCO n'exacerbe pas vraiment la féminité. Alors un conseil Mesda...

Bronchite chronique : quels symptômes ? Publié le 02/12/2013 - 17h45

Le tabac est la première cause de bronchite chronique appelée aussi BPCO, initiales de broncho-pneumopathie chronique obstructive . Cette affection respiratoire caractérisée par une obstruction progressive des voies aériennes est donc essentiellement...

La BPCO, trop souvent dépistée trop tard Publié le 25/04/2017 - 15h27

La BPCO (pour bronchopneumopathie chronique obstructive) sera la troisième cause de mortalité mondiale dans les décennies à venir. Cette maladie pulmonaire a la particularité de rester silencieuse pendant de longues années. Et lorsque les symptômes a...

Plus d'articles