La Rilatine® est-elle devenue trop automatique ?

Mise à jour par Lauranne Garitte, Journaliste santé le 20/05/2016 - 16h06
-A +A

Entre 2004 et 2014, d’après les chiffres de l’INAMI, le nombre de patients ayant reçu un traitement à la Rilatine® a plus que décuplé. Prescrit chez les enfants souffrant de troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H), le méthylphénidate (Rilatine®, Concerta®, Equasym® ou génériques) aide ceux-ci à être plus attentifs. Depuis toujours, le débat de la prescription ou non de ce médicament divise. Voyons quels sont les avis de deux pédopsychiatres spécialistes de la question : le Dr. Philippe Kinoo et le Dr. Laurent Victoor.

PUB

Docteur Philippe Kinoo : « La Rilatine® doit venir en deuxième temps »

Prescrit-on trop systématiquement de Rilatine® aujourd’hui ?

Certains médecins en prescrivent trop systématiquement, tandis que d’autres n’en prescrivent pas assez chez des enfants qui pourraient être aidés par ce médicament. Le problème, c’est qu’il y a une part importante de subjectivité inhérente au diagnostic d’un enfant TDA/H. On ne diagnostique pas ces troubles-là avec une prise de sang, comme pour un diabète.

A quelles conditions prescrivez-vous le méthylphénidate ?

Il y a trois conditions, d’après moi. Il faut d’abord qu’une prise en charge non-médicamenteuse ait eu lieu. Ensuite, il faut que les critères diagnostics soient clairement avérés. Enfin, il faut s’assurer que la Rilatine® est plus efficace qu’un placebo.

Initialement publié par Lauranne Garitte, Journaliste santé le 25/04/2016 - 17h14 et mis à jour par Lauranne Garitte, Journaliste santé le 20/05/2016 - 16h06
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Mon enfant a des tics Publié le 22/04/2013 - 11h37

Clignements d’œil, rotations de la tête, raclements de gorge… Les tics sont relativement fréquents chez l’enfant. Ils peuvent être bénins et transitoires ou être le symptôme d’un syndrome de Gilles de la Tourette. Comment réagir lorsque votre enfant...

Obéissance: trois repères pour les parents Mis à jour le 28/09/2009 - 00h00

L'enfant doit obéir et non se soumettre. C'est un point essentiel dans l' éducation d'un enfant. Reste que pour les parents, il n'est pas toujours facile de faire obéir un enfant. Pour les aider dans cet apprentissage , voici trois repères.

Plus d'articles