Rhume des foins : c’est (re)parti…

Article créé le 02/06/2014 - 16h35 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/06/2014 - 15h35
-A +A

Avec le retour du beau temps, on entend des éternuements partout…Depuis ce week-end, le taux de grains de pollens dans l'air est deux fois supérieur à la limite à laquelle on estime que tous les allergiques réagissent.

Au bureau ou ailleurs, pensons aux allergiques !

PUB

L’allergie, ce n’est pas grave… Mais…

Certes, un rhume des foins (on dit rhinite allergique pour être précis) ne met pas la vie en danger. Ça a même un côté comique, avec des éternuements à répétition. Mais maintenant que l’allergie devient de plus en plus fréquente, il est temps d’ouvrir les yeux sur le vrai fardeau que portent les allergiques. Les symptômes visibles de la rhinite allergique sont bien connus – éternuements, nez qui coule, yeux larmoyants. Mais la maladie va plus loin : fatigue, irritabilité, troubles du sommeil, asthme souvent, démangeaisons…

C’est Anita qui n’ose pratiquement pas sortir en été parce qu’elle a l’impression de gêner ses proches en se mouchant à longueur de soirée.

Enzo qui est épuisé toute la journée et dort mal, en pleine période d’examens.

Fabrice dont l’asthme est difficilement contrôlé, et qui se bat pendant des jours entiers avec des difficultés respiratoires.

Elise qui a dû renoncer à toute pratique sportive d’extérieur à la belle saison.

 

N’oublions pas les allergiques

Alors certes, l’allergie n’est pas une maladie grave, ni rare. Mais elle est parfois difficile à traiter, même si les médicaments actuels permettent d’améliorer les symptômes de la plupart des personnes touchées.

Face à tout cela, et en gardant à l’esprit le fait que pratiquement un quart de la population est plus ou moins sensible aux pollens, n’est-il pas temps que nous devenions tous plus conscients de ce qu’implique l’allergie ?

Alors la prochaine fois que vous vous trouvez face à un éternueur à répétition dans les transports en commun, ou que votre collègue de bureau a une quinte de toux qui vous dérange, dites-vous que si vous êtes ennuyé(e) pendant quelques secondes, voire quelques minutes, sa journée entière s’est déroulée comme ça. Et offrez un mouchoir supplémentaire au lieu d’un regard exaspéré !

Billet initialement publié le 02/06/2014 - 16h35 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/06/2014 - 15h35
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Allergie croisée : pollens et aliments Publié le 10/05/2016 - 16h16

L' allergie croisée , bien qu'en constante augmentation, reste peu connue. Si certaines sont intuitives comme une allergie croisée à deux pollens ou à deux aliments d'origine proche, d'autres sont plus surprenantes. C'est notamment le cas de l'allerg...

La rhinite allergique favorise l'asthme Mis à jour le 08/11/2005 - 00h00

Les asthmatiques souffrent souvent de rhinite allergique , laquelle constitue un facteur aggravant de l' asthme . Mais inversement, les patients atteints de rhinite allergique développent plus souvent un asthme. Ainsi, en cas de rhinite allergique, i...

Plus d'articles