Rhésus négatif et grossesse : quelles conséquences ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/05/2014 - 09h37
-A +A

Les femmes qui ont un rhésus négatif doivent souvent prendre des précautions au cours de leur grossesse, surtout s’il ne s’agit pas de la première.

Le problème : l’incompatibilité possible entre les rhésus de la future mère et du foetus.

Que se passe-t-il en cas d’incompatibilité ?
Que faut-il faire si une future mère est rhésus négatif ?

PUB

Rhésus, groupe sanguin et grossesse

Vous êtes-vous déjà demandé ce que signifie le + ou le – qui suit votre groupe sanguin ?

Il signale la présence ou l’absence d’un facteur rhésus de type D, une particularité des globules rouges. À noter : 85% de la population est porteuse de ce facteur rhésus.

Dans le contexte de la grossesse, le problème se pose pour les femmes qui ne portent pas cet antigène – celles, donc, qui sont de rhésus négatif (donc de groupes sanguins O -, A -, B - ou AB -).

En effet, si leur bébé est de rhésus positif, il se peut que le système immunitaire de la mère réagisse à l’antigène en question et tente de l’éliminer – en détruisant les globules rouges du bébé.
Ceci entraîne une anémie importante du foetus, qui peut aller jusqu’à provoquer un handicap, voire mettre fin à la grossesse.

Si les deux parents sont de rhésus négatif, le bébé lui-même sera de toute façon de rhésus négatif. Il ne court donc aucun risque.

En revanche, si la mère est de rhésus négatif et le père de rhésus positif, il y a un risque que le bébé soit aussi de rhésus positif... Et c’est dans ce cas de figure-là qu’il  faut être particulièrement attentif.

 

Rhésus négatif : l’accouchement, moment-clé

Généralement les premières grossesses ne posent pas de problème.

En effet, pour que la mère réagisse au sang de son foetus, il faut d’abord qu’elle y ait été sensibilisée, c’est-à-dire qu’une quantité de sang à rhésus positif ait pénétré dans son système sanguin à elle. Ceci a lieu à l’occasion d’une première grossesse, souvent au moment de l’accouchement.

Toutefois, la sensibilisation de la mère peut se faire à l’occasion d’une grossesse qui n’est pas menée à terme : IVG, fausses couches, grossesse extra-utérine... C’est pourquoi quand la mère est de rhésus négatif, on va généralement prendre toutes les précautions nécessaires même si elle n'a pas encore d'enfant.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/05/2014 - 14h37 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/05/2014 - 09h37

Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), Support de cours, item 20. Haute autorité de santé, synthèse des recommandations professionnelles, mars 2007.
Foulon, W., Universitaire Zienkenhuis Brussel.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
urspindou@gmail.com

Dans le cas ou la mère n'étant pas au courant et qu'il est une erreur au niveau des résultats d'analyse de son rhésus négatif, et qu'elle est entrain d'hemolyse quelles est la conduite à tenir et que faut il faire pour stopper l'hemolyse afin de sauver la mère tout en notant qu'elle est a sa troisième gestation, le bébé etant bien portant mais il faut sauver la mère

PUB
A lire aussi
Tabac : quels sont les risques pendant la grossesse ? Publié le 03/06/2014 - 12h06

Le tabac est particulièrement néfaste pour la santé et davantage encore pendant la grossesse, le tabagisme exposant alors à la fois la future mère et le fœtus. Arrêter de fumer est donc impératif avant et pendant toute la grossesse. Le message est tr...

Déni de grossesse: quand le corps ne sait pas Mis à jour le 15/02/2010 - 00h00

Comment peut-on être enceinte sans en avoir conscience? Encore peu étudié, le déni de grossesse peut pourtant toucher des femmes de tout milieu et de tout âge. Dans ce cas, ni l'esprit ni le corps ne savent qu'un enfant est presque là...

Plus d'articles