Rhésus négatif et grossesse : quelles conséquences ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/05/2014 - 09h37
-A +A

PUB

Rhésus incompatible : des solutions existent

Heureusement, une grossesse peut se dérouler sans le moindre souci,  même si mère et foetus ont des rhésus incompatibles.

Comment ? Grâce à l’administration à la mère, juste après la fin d’une grossesse, d’un anticorps qui va détruire les facteurs rhésus positifs contenus dans son sang. Ainsi, son système immunitaire n’aura pas le temps de développer ses propres anticorps, et le prochain bébé ne sera pas attaqué.

Cette même injection sera administrée pendant la grossesse, à chaque fois qu’il y a une possibilité de contact entre le sang de la mère et celui du bébé – à l’occasion d’une amniocentèse par exemple, d’une opération chirurgicale ou d’une prise de sang du bébé, d’un traumatisme abdominal...

Par ailleurs, on surveillera régulièrement, par prise de sang, que la réaction maternelle contre les globules du bébé n’a pas débuté malgré les précautions.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/05/2014 - 14h37 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/05/2014 - 09h37

Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), Support de cours, item 20. Haute autorité de santé, synthèse des recommandations professionnelles, mars 2007.
Foulon, W., Universitaire Zienkenhuis Brussel.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
urspindou@gmail.com

Dans le cas ou la mère n'étant pas au courant et qu'il est une erreur au niveau des résultats d'analyse de son rhésus négatif, et qu'elle est entrain d'hemolyse quelles est la conduite à tenir et que faut il faire pour stopper l'hemolyse afin de sauver la mère tout en notant qu'elle est a sa troisième gestation, le bébé etant bien portant mais il faut sauver la mère

PUB