Repérer et prendre en charge une scoliose chez l'adolescent

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 30/11/2015 - 16h24
-A +A

La scoliose concerne près de 2% des adolescents, et est souvent sans gravité.
Mais encore faut-il la reconnaître pour éliminer l'hypothèse d'une maladie sous-jacente, et prévenir les conséquences potentielles...

Quels sont les signes de la scoliose ?

PUB

Savez-vous ce qu’est une scoliose ?

La scoliose est définie comme une déformation de la colonne vertébrale dans les trois plans de l’espace. Cela signifie que la colonne n’est pas seulement courbée vers la droite ou la gauche, mais aussi vers l’avant ou l’arrière. Attention cependant, lors d’une enquête menée sur 2000 écoliers, il s’est avéré que seuls 1,6% d’entre eux ont une posture parfaitement symétrique !

Pour parler de scoliose, il faut que la courbure sur le côté (l’angle entre la verticale et la colonne) dépasse les 10°, ce qui concerne 2% des adolescents. Ses conséquences ne vont dans la plupart des cas pas au-delà d’une gêne esthétique. Il peut aussi y avoir de légères douleurs.

Les complications principales de la scoliose sont :

  • La progression de la maladie : si l’angle de la déformation continue à augmenter, on peut arriver à des courbures importantes, qui entraînent des douleurs.
  • Des problèmes respiratoires : une colonne vertébrale trop déformée empêche les poumons d’atteindre leur pleine taille.

Attention, on parle ici de scoliose idiopathique, dont on n’a pas pu déterminer les causes. Certaines scolioses peuvent être liées à des maladies graves, comme des myopathies et certaines maladies neurologiques ou dégénératives. C’est pourquoi il est important de consulter quand on remarque une asymétrie de la colonne vertébrale…

 

Comment repérer une scoliose ?

Pour pouvoir la prendre en charge, il faut d’abord repérer la scoliose. Le fait que l’enfant se plaigne de mal de dos est un critère, mais toutes les scolioses ne sont pas douloureuses. C’est pourquoi il est plutôt conseillé d’observer le dos des jeunes adolescents. Toute asymétrie de la colonne fera penser à une scoliose. On pourra aussi observer que les côtes et le bassin ne sont pas parallèles. Normalement, cet examen est réalisé par le pédiatre au cours des visites de routine.

Quelles solutions ?

  • Il faut d’abord éliminer toutes les causes potentiellement graves de la scoliose.
  • Une fois que le diagnostic est clair, si la courbure n’augmente pas avec le temps et n’est pas trop importante, il n’y a pas de traitement autre que la surveillance par un médecin généraliste.
  • Dans les cas les plus sérieux, la scoliose peut être traitée par la pose d’un corset qui va aider la colonne à « pousser droit », c’est-à-dire éviter le risque que la courbure augmente au cours de la croissance. L’efficacité de ce traitement est en cours d’évaluation.
  • Le recours à la chirurgie peut être envisagé si la scoliose empire, si la colonne doit encore grandir beaucoup et si la déformation est supérieure à 45°.
Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 17/11/2014 - 09h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 30/11/2015 - 16h24

Hresko, T., N Engl J Med 2013;368:834-41. DOI: 10.1056/NEJMcp1209063

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Scoliose : quelles conséquences à l'âge adulte ? Publié le 22/09/2015 - 16h30

La scoliose désigne une déformation de la colonne vertébrale . Elle peut être acquise à l'âge adulte, par exemple en raison d'une tumeur ou d'un traumatisme. Sinon, elle se développe classiquement dans l'enfance, progresse durant l'adolescence et ent...

Quel sport contre la scoliose ? Publié le 22/03/2016 - 17h01

L'empilement d'osselets qui nous sert de colonne vertébrale hésite souvent sur la direction à prendre... Et c'est la scoliose, une déviation de la colonne vers la gauche ou vers la droite. Le sport peut alors lui servir de tuteur. A condition de bien...

Scoliose et cartable, mythe ou réalité ? Publié le 24/06/2003 - 00h00

Les cartables trop chargés de nos écoliers ont une mauvaise réputation, totalement injustifiée, vis-à-vis de la scoliose. Néanmoins, un tel poids est aberrant sur une colonne vertébrale en pleine croissance mais aussi parce que de nombreux enfants so...

Le sport au secours des scolioses Publié le 12/06/2014 - 16h49

Les petites scolioses sont extrêmement fréquentes au cours de la croissance, surtout lors de la poussée pubertaire. On ne le sait pas forcément, mais le sport peut aider la colonne à retrouver une plus grande rectitude.

Plus d'articles