Rentrée à l'école secondaire : qu'est ce que ça va changer ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 25/08/2015 - 15h06
-A +A

Nouvel établissement, nouveaux profs, nouvelle organisation... La rentrée en secondaire n'est pas sans conséquences sur le quotidien. On se trouve (enfin !) dans la cour des grands ! Mais concrètement, qu'est-ce qui va changer ?

PUB

Une toute nouvelle organisation

Premier élément à gérer lorsqu'on met les pieds dans le secondaire : l'autonomie ! Voilà votre enfant livré(e) à lui-même, dans un univers moins balisé que celui du primaire. L'ancien établissement était plus petit, on s'y sentait presque en famille. Désormais, on est un peu paumé(e), on suit des cours plus difficiles, on doit gérer un emploi du temps... Une situation qui peut conduire à vouloir s'affirmer et prendre une certaine distance avec ses parents. Attention cependant à ne pas laisser votre enfant se détourner pour autant du travail : Le contrôle parental reste nécessaire. Encouragez votre enfant à bien prendre ses notes et à relire régulièrement ses cours, pour éviter les angoisses au moment du blocus.

Le secondaire et les "premières fois"

Un autre choc attend les élèves du secondaire à la rentrée : tout le monde va se mettre à frimer sur ses expériences sexuelles. Si vous pensez qu'il est temps de songer à la contraception, parlez-en à votre enfant bien sûr. S'il n'est pas à l'aise, rappelez-lui que l'infirmière de l'établissement pourra le/la renseigner bien plus utilement que les copains.

C'est aussi le moment des premières expériences, un peu "limites" : cela va des séances de flipper assidues au café… à la découverte de l'alcool et autres substances illicites. Si bien qu'à 18 ans, un jeune sur deux a déjà fumé du cannabis. "Le danger est bien sûr que la consommation de l'adolescent ne devienne régulière et augmente", met en garde le professeur Jeammet*. Fumer des joints n'est pas anodin, n'hésitez pas à en parler avec votre enfant, quitte à vous faire aider ou à le/la renvoyer vers un interlocuteur plus compétent que vous, Infor-drogues par exemple.

Enfin, le secondaire est le début de la grande époque des soirées… qu'il va falloir négocier : heure de départ, activités, conduite automobile... Même si les échanges sont difficiles, apprenez à rester zen et à maintenir le dialogue sans vous énerver. Trouver un terrain d'entente quand les intérêts divergent, c'est une compétence que vous pouvez les aider à acquérir !

Initialement publié par Psychonet Production le 09/09/2003 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 25/08/2015 - 15h06

* auteur du livre " L'adolescence ", Ed. Solar.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Votre enfant entre en primaire Publié le 28/08/2017 - 15h52

L'entrée en primaire est une étape cruciale pour votre enfant. Du statut de " bébé ", il va devenir " grand ", en apprenant à lire tout d'abord ! Mais il va aussi avoir à faire face à de nouveaux camarades, à une compétition accrue et à un nouvel ins...

Plus d'articles