Règles douloureuses : les plantes qui soulagent

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 18/06/2013 - 17h53
-A +A

PUB

Les plantes qui soulagent les règles douloureuses

Le gattilier pour soulager le syndrome prémenstruel

En raison de ses effets hormonaux (sur la sécrétion de prolactine et de progestérone), les baies séchées de gattilier sont utilisées pour soulager le syndrome prémenstruel et les troubles des règles (règles irrégulières, absentes, douloureuses…). En l’absence de preuve formelle, l’Agence européenne du médicament considère comme « traditionnel » cet usage du gattilier pour soulager le syndrome prémenstruel. Attention, les effets hormonaux du gattilier et la nécessité d’un traitement sur 3 à 6 cycles pour obtenir les effets attendus imposent une supervision du médecin, lequel évaluera les contre-indications (cancer du sein, traitements hormonaux, médicaments antiparkinsoniens, etc.).

L’actée à grappes noires pour soulager les bouffées de chaleur

Là encore, il s’agit d’un usage traditionnel, l’actée à grappes noires étant classiquement proposée pour soulager les règles douloureuses ou irrégulières et le syndrome prémenstruel. À noter que cette plante est aussi indiquée contre les troubles mineurs de la ménopause, notamment contre les bouffées de chaleur. Ce sont les tannins présents dans la racine de cette plante qui lui confèrent une activité de type hormonal, même si cette action estrogénique n'a pas été scientifiquement prouvée. La durée du traitement étant assez longue, 4 à 6 semaines, un suivi médical est nécessaire. De plus, l’actée à grappes noires peut interagir avec certains médicaments : traitements hormonaux, antihypertenseurs, immunosuppresseurs…

Le fenouil, antispasmodique contre les règles douloureuses

Le fenouil contient de la fenchone, substance qui lui confère des propriétés antispasmodiques notamment utilisées en cas de troubles digestifs, de coliques du nourrisson et de règles douloureuses. Sous forme de fruits séchés ou d’huile essentielle, le fenouil possède également un effet de type hormonal. Prudence, le fenouil renferme aussi des substances potentiellement toxiques, d’où la recommandation de ne pas dépasser 7 g de fruits séchés par jour et de limiter le traitement à deux semaines maximales. Dans de rares cas, le fenouil peut entraîner des réactions allergiques. Enfin, le fenouil est contre-indiqué avec les médicaments photosensibilisants.

Le saule blanc

Les chatons du saule blanc sont utilisés dans le traitement des règles douloureuses car ils contiendraient des phyto-estrogènes, similaires aux hormones féminines. Les effets n’ont cependant pas été validés scientifiquement.

D'autres plantes utiles contre les règles douloureuses

Achillée millefeuille, aneth, armoise commune, chardon-Marie, curcuma, grande camomille…

Repensez votre hygiène de vie !

Enfin, l’hygiène de vie compte et peut aussi contribuer à diminuer les douleurs des règles : une activité physique douce et régulière, l'éviction de l'alcool et du tabac, une alimentation équilibrée, riche en fruits, légumes et oméga-3 et limitant les viandes rouges et les matières grasses animales et industrielles (acides gras trans) et pour finir un sommeil suffisant et de qualité.

L’endométriose : toujours y penser !

Encore une fois, les règles douloureuses sont l’un des symptômes de l’endométriose, affection très grave qui peut compromettre la fertilité : c’est pourquoi, au moindre doute, il faut consulter pour écarter cette hypothèse. Sachez que l’autre symptôme typique évocateur de l’endométriose sont les douleurs pendant les rapports.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 18/06/2013 - 17h53

Le guide des plantes qui soignent, Editions Vidal.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB