Le réchauffement climatique et son impact sur notre santé : un risque croissant

Publié par Brigitte Bègue, journaliste santé le 15/09/2016 - 17h21
-A +A

PUB

Le réchauffement climatique, c’est d’avantage de pollen et d’allergies

Le nombre d’allergies a triplé en 25 ans, il pourrait quadrupler d’ici 2050. En effet, le réchauffement climatique favorise la production de pollen par les plantes et allonge la durée de la saison pollinique.  Une étude anglaise indique qu’elle dure cinq jours de plus qu’avant.

Pour Isabella Annesi-Maesano, « Les pollens pourraient devenir plus allergisants aussi au contact de certains polluants qui ont la capacité de les fragmenter, ce qui leur permet de rentrer facilement dans les bronches, déclenchant des crises d’asthme. Sinon, ils restent dans la sphère ORL et on a des rhinites allergiques ».

Le fait d’habiter en zone urbaine aggrave les risques : les Anglais ont calculé qu’ils auront sept fois plus de pollens d’ambroisie, une plante répandue hautement allergisante, en ville qu’à la campagne.

Le spectre des maladies infectieuses renforcé par le changement climatique

Les variations climatiques risquent d’influer sur les vecteurs de maladies infectieuses.

Le virus de poliomyélite se réplique mieux à 37°C, la durée d’incubation du virus de la dengue passe de 12 à 7 jours quand la température passe de 30°C à 35°C... « Les moustiques peuvent devenir infectieux beaucoup plus rapidement avec le réchauffement climatique, affirme Cyril Caminade, chercheur à l’université de Liverpool (Grande-Bretagne). On commence à avoir des cas de chikungunya et de dengue dans le sud de l'Europe. Pour autant, le risque de transmission de ces maladies vient essentiellement aujourd’hui de l’augmentation de la population mondiale, de sa mobilité et de la globalisation ».

Par ailleurs, il n’est pas sûr que le paludisme s’accroisse en Afrique comme on a tendance à le penser : une étude récente montre qu’une élévation de la température de 4°C à 5°C pourrait nuire à la reproduction du cycle parasitaire.

Publié par Brigitte Bègue, journaliste santé le 15/09/2016 - 17h21

Colloque « Santé publique et réchauffement climatique », organisé à Paris le 29 juin 2016 par l’Association des Journalistes de l’Environnement et l’Association de Journalistes pour la Nature et l’Environnement.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB