A quoi sert le sommeil ?

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le 03/11/2015 - 11h50
-A +A

Le sommeil est une fonction biologique essentielle. Un sommeil à la fois suffisant et de qualité est crucial, et encore plus à l’adolescence, période de vulnérabilité propice aux désynchronisations de l’horloge interne et donc à risque de manque de sommeil chronique. Préserver son rythme veille/sommeil, respecter le rythme circadien, pourquoi est-ce si important ?

PUB

Que se passe-t-il pendant le sommeil ?

Le sommeil sert à récupérer nos forces physiques et psychiques. Pendant cette phase, il y a une conservation de l’énergie, la dépense énergétique baisse. Le sommeil est aussi indispensable à l’auto-régulation (l’homéostasie) de l’organisme. Un grand nombre d’hormones comme la mélatonine, l’hormone de croissance sont sécrétées. Le sommeil a aussi une fonction restauratrice et anabolique de l’organisme c’est à dire que la synthèse des protéines et la multiplication cellulaire augmentent. Il est aussi indispensable à la maturation du cerveau, au fonctionnement du système nerveux central. Quand un manque de sommeil se transforme en une réelle dette de sommeil, tout l’état général en pâtit.

Un sommeil insuffisant, quelles conséquences ?

Lorsque le manque de sommeil s’installe, des troubles de l’organisme apparaissent avec une fatigue, une mauvaise qualité de l’humeur pouvant aller jusqu’à la dépression, un appétit perturbé, des troubles de la concentration et de la vigilance avec baisse des performances et, chez l’enfant et l’adolescent, une augmentation de l’agressivité et une dégradation des résultats scolaires.

Pr Yvan Touitou, chronobiologiste : « On peut alors entrer dans une maladie du sommeil dite « avec retard de phase ». Un véritable cercle vicieux. Ces troubles du sommeil sont dus au fait que la personne se couche de plus en plus tard. On observe cette situation également chez les enfants et les adolescents face aux différents medias électroniques qu’ils utilisent, souvent de façon abusive, problèmatique pour leur santé mais aussi pour leur devenir scolaire ».

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le 03/11/2015 - 11h50

D’après un entretien avec le Pr Yvan TOUITOU (Membre de l’Académie nationale de médecine Unité de Chronobiologie, Fondation A. de Rothschild, Paris), ancien président de l’Académie nationale de Pharmacie (Paris), à l’occasion de son intervention « Pollution de l’horloge interne par la lumière la nuit : un problème de santé publique » à l’Académie nationale de médecine (Paris, le 6 octobre 2015) ainsi que celle du *Dr Carmen M. SCHRÖDER (Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, CHU de Strasbourg. CNRS UPR 3212, équipe 9, « Lumière, rythmes, homéostasie du sommeil et neuropsychiatrie », Institut des Neurosciences cellulaires intégratives) « Désordres circadiens du sommeil de l’adolescent. Rôle du multimédia »

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Le sommeil et ses cycles Mis à jour le 16/12/2008 - 00h00

Nous passons un tiers de notre vie à dormir. Alors autant le faire bien! Pour cela, il est important de comprendre comment se déroule une nuit de sommeil, comment se découpent ses différentes phases, et comment l'âge peut modifier notre sommeil.

Mélatonine et décalage horaire Publié le 18/08/2017 - 10h32

La mélatonine est une hormone cérébrale qui règle notre horloge interne, c'est-à-dire notre rythme veille/sommeil. En toute logique, elle pourrait être utile pour lutter contre certains troubles du sommeil ou contre le décalage horaire (" jet-lag ")....

Travailleurs de nuit : n'oubliez pas les siestes ! Publié le 25/07/2014 - 15h56

Le travail de nuit est délétère. Notre organisme n'est pas programmé pour veiller la nuit et dormir la journée. D'ailleurs, de nombreux risques pour la santé sont accrus chez les travailleurs de nuit. Quelques conseils pour mieux vivre le rythme déca...

Plus d'articles