A quoi reconnaît-on une embolie pulmonaire?

A quoi reconnaît-on une embolie pulmonaire?

L'embolie pulmonaire est une complication grave de la phlébite. Assez peu symptomatique, certains signes peuvent toutefois permettre de la suspecter, d'autant plus s'ils sont mis en parallèle avec certains facteurs de risque d'embolie pulmonaire.

La phlébite s'accompagne d'un risque d'embolie pulmonaire

L'embolie pulmonaire est la complication redoutée de la phlébite ou thrombose veineuse. Alors que cette dernière désigne la formation d'un caillot sanguin qui bouche une veine, le plus souvent une veine des jambes, l'embolie résulte de la migration de ce caillot dans l'artère pulmonaire qui émerge de la partie droite du cœur en direction des poumons.
En d'autres termes, un caillot présent dans une veine se détache et va obstruer un vaisseau dans les poumons.

Quels sont les symptômes d'une embolie pulmonaire?

Le problème est que cette obstruction dans le poumon ne provoque pas de douleur spécifique. D'ailleurs, les signes les plus fréquents sont davantage respiratoires avec notamment un essoufflement survenant de façon inattendue au repos ou à l'effort, mais également des crachats sanguins, une douleur thoracique de type point de côté. Et parfois aussi: fièvre, toux, nausées, malaise voire syncope.

De tels symptômes se manifestent souvent par intermittence, parfois durant quelques heures.

Pour suspecter une embolie pulmonaire, l'expression des symptômes ne suffit donc pas. D'où l'importance de connaître l'existence d'une phlébite et d'identifier certains facteurs de risque. L'objectif est alors de mettre en place un traitement, curatif ou préventif.

Mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/11/2011
Créé initialement par le 16/03/2009

Sources : Ligue française contre la maladie veineuse thromboembolique (Live).

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services