A quoi reconnaît-on une embolie pulmonaire ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/11/2015 - 15h57
-A +A

L'embolie pulmonaire est une complication grave de la phlébite. Assez peu symptomatique, certains signes peuvent toutefois permettre de la suspecter, d'autant plus s'ils sont mis en parallèle avec certains facteurs de risque d'embolie pulmonaire.

PUB

La phlébite s'accompagne d'un risque d'embolie pulmonaire

L'embolie pulmonaire est la complication redoutée de la phlébite ou thrombose veineuse. Alors que cette dernière désigne la formation d'un caillot sanguin qui bouche une veine, le plus souvent une veine des jambes, l'embolie résulte de la migration de ce caillot dans l'artère pulmonaire qui émerge de la partie droite du cœur en direction des poumons.
En d'autres termes, un caillot présent dans une veine se détache et va obstruer un vaisseau dans les poumons.

Quels sont les symptômes d'une embolie pulmonaire ?

Le problème est que cette obstruction dans le poumon ne provoque pas de douleur spécifique. D'ailleurs, les signes les plus fréquents sont davantage respiratoires avec notamment un essoufflement survenant de façon inattendue au repos ou à l'effort, mais également des crachats sanguins, une douleur thoracique de type point de côté. Et parfois aussi : fièvre, toux, nausées, malaise voire syncope.

De tels symptômes se manifestent souvent par intermittence, parfois durant quelques heures. Pour suspecter une embolie pulmonaire, l'expression des symptômes ne suffit donc pas. D'où l'importance de connaître l'existence d'une phlébite et d'identifier certains facteurs de risque. L'objectif est alors de mettre en place un traitement, curatif ou préventif.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 16/03/2009 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 09/11/2015 - 15h57

Ligue française contre la maladie veineuse thromboembolique (Live).

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Pas de traitement anti-vitamines K sans surveillance! Publié le 05/03/2013 - 11h26

Très fréquemment prescrits pour diminuer les chances de caillot sanguins, les anti-vitamines K sont des médicaments efficaces . Mais ils ne doivent jamais être pris sans contrôle médical régulier, car le danger de complications hémorragiques est prés...

De la phlébite à l'embolie pulmonaire Publié le 27/11/2014 - 17h49

Près de 11.000 cas de phlébites sont diagnostiqués chaque année en Belgique. Au-delà des varices et des œdèmes qui peuvent apparaître sur les jambes, la phlébite peut aussi provoquer une embolie pulmonaire, dont l'issue est trop souvent fatale (300 à...

Quels sont les signes d’une phlébite ? Publié le 18/07/2017 - 11h48

On parle de phlébite lorsqu’un caillot sanguin bloque plus ou moins complètement la circulation sanguine dans une veine. Si la veine en question n’est pas une veine superficielle, mais une veine profonde ou de gros calibre, il s’agit d’une urgence. Q...

Plus de phlébites en hiver Mis à jour le 21/10/2001 - 00h00

Nombre d'études ont établi une variation saisonnière de l' embolie pulmonaire fatale . Elle survient plus fréquemment durant l'hiver. En revanche, en ce qui concerne les phlébites (inflammation d'une veine) ou les thromboses veineuses profondes , rie...

Plus d'articles