Quelle volaille pour les Fêtes ?

Mise à jour par Paule Neyrat, Diététicienne le 11/12/2014 - 11h57
-A +A

Dinde ? Chapon ? Oie ? Poularde ? Une belle volaille, bien dodue, est le plat traditionnel pour les repas de Fêtes de fin d’année. Mais tout dépend du nombre des convives, puisqu’il faut compter 350 à 400 g par personne (os compris). Comment et quelle volaille choisir ?

PUB

Une dinde selon la tradition

La dinde est, par excellence, la volaille traditionnelle des Fêtes. Pourquoi ?

On n’en sait trop rien à vrai dire. Elle aurait remplacé l’oie, après que les conquistadores aient ramené des Amériques cette « poule d’Inde » ainsi nommée car Christophe Colomb croyait être arrivé dans ce pays qu’il était parti conquérir.

Une dinde pèse de 2,5 à 10 kg.

Quels que soient son poids et son origine, une dinde doit être bien dodue, avec un cou court et un bréchet souple.

Choisissez toujours une dinde Label Rouge : ce label garantit un élevage correct des dindes (elles vivent dehors et rejoignent, le soir, des cages où elles ne sont pas entassées), une nourriture qui répond à des caractéristiques précises et elles sont abattues au bout de 14 semaines au minimum.

Les dindes bios répondent aux mêmes critères, mais elles sont nourries de céréales venant uniquement de l’agriculture biologique. 

Le chapon : moelleux et super tendre

Alors que la dinde est facilement sèche (c’est pourquoi on la farcit), le chapon brille par la qualité de sa chair grasse, moelleuse et tendre, qui fond voluptueusement dans la bouche.

On a tout fait pour en arriver là. Le coq qu’il était a été élevé dehors, en liberté pendant ses premières semaines (6 à 10), bien nourri de céréales et parfois de lait en plus. Quand il est bien musclé, il passe à la douloureuse étape du chaponnage : l’éleveur lui enlève, à la main, ses testicules.

Ce qui ne l’empêche pas, devenu chapon, de retourner gambader, dévorer et grossir pendant encore quelque temps.

Puis, le chapon est enfermé dans une épinette (une cage obscure, mais confortable) pendant 15 jours à 2 mois (selon les éleveurs), super bien nourri, mais sans bouger : ce qui lui fait perdre du muscle et rend sa chair si moelleuse.

Un chapon pèse entre 3 et 5 kg.

Initialement publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 10/12/2014 - 10h13 et mis à jour par Paule Neyrat, Diététicienne le 11/12/2014 - 11h57
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Dans votre assiette: la dinde Publié le 20/12/2011 - 10h40

Il faut mettre beaucoup de bonne volonté pour échapper à la traditionnelle dinde des repas de fin d'année. Mais, en fait, c'est la seule période où l'on peut voir - et éventuellement déguster - cette volaille dans son intégralité.

Préparez vos tomates pour l'hiver prochain! Publié le 21/08/2012 - 15h31

On est en pleine saison, les tomates sont délicieuses, bien parfumées, pas chères. Faites-en provision pour l'hiver prochain! Tomates séchées, coulis et même concentré de tomate, ça n'est pas difficile à réaliser.

Dans un mois, c’est Noël, pensez à votre foie gras ! Publié le 27/11/2014 - 12h12

Pas de Noël sans foie gras. Bientôt, il va falloir y penser afin de ne pas acheter n’importe quoi au dernier moment. Et de ne pas vous faire avoir avec un foie gras hors de prix et/ou de mauvaise qualité. La bonne solution ? Le préparer soi-même.

Dans votre assiette: le foie gras Publié le 20/12/2011 - 10h30

Son nom fait peur. Sa consommation culpabilise souvent. Mais bien à tort, car les lipides du foie gras ont presque la même composition que ceux de cette huile d'olive, dont les bienfaits sont proclamés urbi et orbi.

Plus d'articles