Que faire quand notre peau vieillit?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 08/10/2012 - 14h19
-A +A

La peau vieillit comme le reste de notre organisme.

Et, comme pour le reste de notre organisme, il faut apprendre à distinguer le vieillissement, dit normal, du vieillissement pathologique.

Le dicton "mieux vaut prévenir que guérir" reste particulièrement adapté.

PUB

A quoi est dû le vieillissement de la peau?

Le vieillissement de la peau est un processus déterminé génétiquement, mais influencé par de nombreux facteurs extérieurs. Parmi ceux-ci, les rayons ultraviolets sont de loin les plus importants.

Mais les maladies, les changements hormonaux, l'alimentation, le tabagisme, etc., contribuent tous au déclin de certaines fonctions cellulaires.

L'évolution n'est pas la même pour tous, ce qui fait que, pour certains, il se créé un véritable fossé entre l'âge chronologique et l'âge biologique: on paraît alors plus jeune ou plus vieux que son âge.

Les transformations de la peau sont normales au cours du temps...

La peau est autre chose qu'une enveloppe: c'est un organe et pas le moins noble.

Sous l'influence du temps, la peau s'amincit, perd de son élasticité, devient sèche, rugueuse, se défend moins contre les infections et se marque de rides.

Celles-ci, plus ou moins profondes, surviennent avec la dégradation du collagène et des fibres élastiques (composées d'élastine).
Les mélanocytes, cellules fabriquant la mélanine responsable de la pigmentation, diminuent en nombre (10 % par décennie au niveau des zones protégées) et en efficacité.

Comme la mélanine est un filtre solaire très efficace pour lutter contre les agressions des ultraviolets et capturer les fameux radicaux libres (molécules formées en réponse aux agressions, dont l'accumulation devient très toxique pour les cellules), on comprend que la peau se fragilise en vieillissant. Finalement, toutes sortes de taches peuvent apparaître, pigmentées ou non, bénignes ou pas.

Initialement publié par Dr Stéphanie Lehmann le 06/03/2007 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 08/10/2012 - 14h19

Pierard G.E., Pierrard-Franchimont C.; Vieillissement cutané, clinique et histologie du vieillissement cutané; Objectif peau 1995: 533-536.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Votre peau a-t-elle faim ou soif? Mis à jour le 16/12/2008 - 00h00

Avoir la peau qui tire, ca arrive à tout le monde. Se dire "j'ai la peau sèche", c'est la conclusion logique. Et pourtant, c'est souvent faux. Il faut apprendre à faire la différence entre peau sèche et peau déshydratée!

La peau, votre capital beauté! Publié le 18/05/2015 - 11h24

Au fil des années, la peau perd graduellement sa vitalité : facultés de régénération, élasticité, souplesse et fermeté. Pour contrer les effets du temps et freiner les problèmes cutanés liés au vieillissement , veillez à prendre soin quotidiennement...

Les soins anti-âge, partenaires de la jeunesse éternelle Publié le 08/03/2017 - 16h37

Dès l'âge de 40 ans, la peau perd de son élasticité, elle devient plus fine et des petites rides peuvent apparaître. Elle nécessite alors des soins anti-âge adaptés, préventifs et traitants , pour protéger sa densité et la restructurer tout en combla...

Un bouton? C'est une inflammation! Mis à jour le 19/08/2008 - 00h00

Un bouton d'acné? Rien de plus ordinaire! Mais le mécanisme qui les crée est aussi très complexe. Ces imperfections de la peau mettent en effet en jeu de multiples réactions de la peau. Parmi elles, l'inflammation.

Plus d'articles