Quand les règles sont douloureuses...

Quand les règles sont douloureuses...

Difficiles à vivre au point d'être parfois handicapantes, les règles douloureuses sont particulièrement fréquentes chez les jeunes femmes.

Quelles sont les origines des règles douloureuses?

Quelles sont les investigations et quels traitements peut-on proposer?

Quels sont les symptômes des règles douloureuses?

Le mot dysménorrhée définit des douleurs localisées au niveau du bas du ventre, au milieu le plus souvent, qui sont contemporaines des règles.

Elles se manifestent soit la veille des règles, soit le jour même, et durent de 1 à 4-5 jours. Ce sont des douleurs de type crampes ou coliques, parfois assez violentes et qui obligent alors les femmes à se coucher ou à arrêter leurs activités.

Elles peuvent aussi déborder dans le bas du ventre pour aller à droite ou à gauche et surtout dans le bas du dos, "dans les reins" comme disent les femmes.

Ces douleurs s'accompagnent de symptômes assez variés:

  • nausées,
  • migraine,
  • fatigue,
  • malaise,
  • diarrhées,
  • vomissements,
  • etc.

Pour certaines femmes, c'est une véritable catastrophe mensuelle.

Les règles se renouvelant 14 fois par an, on comprend que cela puisse représenter une source importante d'absentéisme, soit scolaire chez les jeunes filles, soit professionnel chez les moins jeunes.

 

Qui sont les femmes concernées par les règles douloureuses? Est-ce fréquent?

Les plus souvent touchées par les douleurs des règles sont les jeunes filles, à tel point qu'on trouve traditionnel d'avoir mal pendant les règles.

Elles n'ont cependant pas toutes mal, même si c'est le cas pour une grande proportion d'entre elles. Elles souffrent de ce qu'on appelle les dysménorrhées primaires. C'est-à-dire qu'on ne retrouve pas de cause (kyste de l'ovaire, utérus mal formé …), à la différence des dysménorrhées secondaires.

Attention, on a longtemps pensé que les douleurs pendant les règles se passaient dans la tête des femmes. C'est entièrement faux! Il ne s'agit pas d'un symptôme psychologique mais d'un véritable symptôme.

En effet, on sait aujourd'hui que les dysménorrhées primaires sont dues à des substances appelées prostaglandines. Celles-ci sont sécrétées dans les artères qui alimentent l'utérus au moment des règles et sont de puissants contractants du muscle utérin.

Lorsque les règles arrivent, l'utérus doit évacuer le sang et les muqueuses, et le fait par des contractions. C'est son mode d'expulsion: il se met en boule, se contracte, devient dur. C'est aussi comme cela qu'il fait pour évacuer le bébé au moment de l'accouchement.

Le muscle utérin est extrêmement puissant. Lorsqu'il se contracte sous l'effet des prostaglandines pour évacuer la muqueuse utérine et les règles, ca fait particulièrement mal.

Les douleurs des règles sont donc provoquées non pas par les ovaires comme le disent souvent les femmes mais par l'utérus qui se met en boule et devient extrêmement dur.

 

Mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 14/05/2012
Créé initialement par le 07/03/2006

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

GUIDE SYMPTÔMES ET MALADIES
GUIDE ANALYSES ET EXAMENS
Diététique
Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services