Quand on détecte des cancers en croyant dépister la trisomie…

Article créé le 22/06/2015 - 09h13 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/06/2015 - 09h13
-A +A

Pour dépister la trisomie, il existe depuis peu un test sanguin très simple : une prise de sang de la mère peut suffire à détecter des chromosomes surnuméraires chez le bébé.

PUB

Trisomie et cancer peuvent-ils être détectés en une seule prise de sang ?

Le principe de ce test est simple : 10% de l’ADN libre, qui circule dans le sang d’une femme enceinte, n’appartient pas à la mère mais bien à son bébé. C’est pourquoi si l’on prend du sang de la femme enceinte et que l’on y cherche des chromosomes « en trop », on peut détecter les trisomies chez le bébé.

Mais une équipe belge a récemment découvert que ce test pouvait avoir un usage imprévu : quelques cas de cancers chez les mères ont été découverts par ce biais. Les cancers peuvent en effet, eux aussi, entraîner l’apparition de chromosomes surnuméraires dans l’ADN. L’équipe de Louvain a développé son propre système d’analyse et étudié les ADN de 4000 femmes enceintes. Trois d’entre elles étaient atteintes d’un cancer qui n’avait pas été détecté (probablement en raison des premiers symptômes de la grossesse).

Un test sanguin pour détecter tous les cancers ? Ce n’est pas pour demain…

Attention cependant à ne pas en conclure que nous pourrons demain détecter les cancers par simple prise de sang. En effet, la présence d’ADN lié au cancer est connue depuis longtemps et de nombreux chercheurs ont déjà tenté de mettre au point des tests sanguins, sans succès. Et même si celui-ci s’avère efficace, il ne permettra pas de détecter tous les cancers parce qu’ils n’influencent pas tous l’ADN libre dans le sang de la même manière.

L’équipe note néanmoins que le nombre de cancers détectés est similaire à celui auquel on pourrait s’attendre sur la population examinée. Ceci semble indiquer que sa sensibilité n’est pas mauvaise.

Conclusion : réjouissons-nous de cette nouvelle possibilité de combattre le cancer… Sans s’en faire trop de promesses !

Billet initialement publié le 22/06/2015 - 09h13 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/06/2015 - 09h13
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Le cancer du sein est-il inscrit dans mes gènes? Mis à jour le 13/04/2004 - 00h00

Chaque année, en Belgique, près de 6.600 femmes développent un cancer du sein. Les scientifiques n'ont pas encore été en mesure de déterminer toutes les causes de ce type de cancer avec certitude. Toutefois, pour 5% des patientes, l'origine en serait...

Les gènes au secours de l'homme Mis à jour le 03/12/2002 - 00h00

Lorsqu'on parle de génétique et de génome, le spectre du clonage apparaît immédiatement. C'est oublier un peu vite que cette information permet de poser des diagnostics très précis et de donner des réponses thérapeutiques tout aussi précises.

Un test de l'haleine pour dépister le cancer? Mis à jour le 26/11/2010 - 01h00

Actuellement, le diagnostic d'un cancer , quel qu'il soit, ne peut être fait que sur base d'une biopsie (prélèvement et analyse microscopique). Mais des recherches étudient actuellement l'utilité d'un test de l'haleine dans le dépistage des principau...

Plus d'articles