Qu'est-ce qui nous fait attendre toujours plus pour avoir un enfant? (1)

Publié par Dr Catherine Solano le 29/04/2008 - 00h00
-A +A

PUB

La maternité est un mystère

Un autre aspect de la difficulté à décider de mettre en route une grossesse, c'est que pour la plupart des femmes de notre société, la maternité, c'est la grande inconnue. Fanny Marteau remarque que les femmes d'aujourd'hui n'ont que rarement baigné dans un milieu au contact de bébés, car les familles sont de très petite taille avec un ou deux enfants, que nous ne vivons pas en familles élargies. Alors, la plupart du temps, elles n'ont jamais vu quelqu'un s'occuper au jour le jour d'un enfant. Tout cela est pour elles théorique. La transmission du maternage ne se fait plus. Cela devient une grande inconnue et ce qui est inconnu peut se révéler extrêmement angoissant.
Cette remarque est aussi valable pour les pères potentiels. Un petit garcon qui a eu un frère ou une sŒur un ou deux ans après lui ne se souvient pas avoir vu sa mère s'occuper d'un bébé et si dans son entourage très proche il n'y a pas de jeune maman, il se sent totalement étranger au monde de la maternité et de la paternité.

Bébé parfait, bébé impossible

Du coup, le bébé imaginaire devient un bébé objet. Il ne s'agit plus d'un bébé réel, mais totalement idéalisé, comme une poupée. C'est une spécificité de notre société de consommation. On veut un bébé parfait au moment parfait avec la personne parfaite. Avec une telle vision de la vie, ce n'est pas étonnant que l'on hésite de peur de ne pas y parvenir. "Il faudrait lâcher prise. Aujourd'hui, on veut tout contrôler et c'est ca l'erreur" conclut Fanny Marteau.

Publié par Dr Catherine Solano le 29/04/2008 - 00h00 " N'attendez pas trop longtemps pour avoir un enfant " du Pr François Olivennes aux éditions Odile Jacob.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB