Qu'est ce que l'incontinence urinaire d'effort?

Mise à jour par urologue à Tenon le 21/03/2011 - 17h09
-A +A

L'incontinence urinaire d'effort est caractérisée par une fuite involontaire sans aucune sensation de besoin d'uriner et qui survient lors d'efforts. C'est l'augmentation de la pression abdominale durant un effort, comme par exemple la toux, le soulèvement d'une charge ou de toute autre activité physique qui entraîne une fuite d'urines.

L'incontinence urinaire d'effort, un problème principalement féminin

Dans la population féminine, la prévalence de l'incontinence urinaire varie selon les études de 10 à 57%. Cette prévalence augmente avec l'âge. À partir de plusieurs milliers de questionnaires, une étude norvégienne (étude EPICONT) a permis d'établir la prévalence de l'incontinence urinaire par classe d'âge. Il est ainsi ressorti que:

  • 12% des femmes de 20 à 29 ans souffrent d'incontinence,
  • 25 % des femmes de 60 à 69 ans souffrent d'incontinence,
  • 32% des femmes de plus de 80 ans souffrent d'incontinence.

Au sein des patientes incontinentes, tous âges confondus, près de la moitié présentent une incontinence urinaire d'effort, et il apparaît que l'incontinence urinaire d'effort prédomine chez la femme jeune (moins de 50 ans). Chez l'homme, l'incontinence urinaire d'effort est moins fréquente et est consécutive à la prise en charge d'une pathologie prostatique dans la majorité des cas. L'incontinence d'effort est liée à un dysfonctionnement du système ligamento-musculaire qui assure la fermeture du canal de l'urètre.

 

Deux grands mécanismes sont à l'origine de l'incontinence urinaire d'effort

- La perte du support anatomique (constitué de la paroi vaginale antérieure, et des muscles du périnée) du col vésical et de la portion initiale de l'urètre. Ce support anatomique joue le rôle d'un "hamac" sous la portion initiale de l'urètre, et assure un contre-appui sur lequel l'urètre est comprimé pendant l'élévation de pression abdomino-pelvienne survenant au cours d'un effort.

- L'insuffisance sphinctérienne, elle, correspond à une altération du fonctionnement de l'appareil sphinctérien de la vessie (sphincters lisses et striés), qui de ce fait ne joue plus son rôle compresseur de l'urètre. C'est donc principalement lors des efforts que les fuites ont lieu. Une simple toux peut engendrer une pression suffisante pour que le sphincter ne puisse garder l'urètre fermé. Dans le cas d'une incontinence d'effort, la faiblesse du sphincter et des muscles du périnée ne permet pas d'assurer leur fonction de contrôle. En effet, la pression abdominale exercée sur le périnée lors d'un effort (mouvement, toux...) entraîne une pression supérieure à la résistance du sphincter et du périnée, entraînant les fuites.

 

Initialement publié le 21/03/2011 - 17h09 et mis à jour par urologue à Tenon le 21/03/2011 - 17h09

Sphère Santé

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Incontinence: halte à la résignation! Mis à jour le 30/05/2006 - 00h00

Pourquoi vivre un handicap dans le silence et la résignation alors qu'il existe des solutions pour traiter le problème de l' incontinence ? C'est sans doute par pudeur que les victimes d' incontinence n'osent pas en parler à leur médecin. Et les vict...

Petites fuites gênantes Mis à jour le 17/04/2007 - 00h00

Il existe aujourd'hui des traitements simples et efficaces contre les fuites d'urine dont souffrent de nombreuses femmes. Il est aujourd'hui essentiel de consulter un médecin pour trouver la solution adéquate et ne plus vivre avec cette gêne quotidie...

Plus d'articles