Qu’est-ce qu’un implant cochléaire ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/10/2015 - 13h58
-A +A

Un « remède » à la surdité ? Non, mais une solution technique qui permet à beaucoup de sourds d’entendre, et c’est déjà pas mal ! Rencontre avec les implants cochléaires, qui sont posés à 200 Belges chaque année.

PUB

Qu’est-ce qu’un implant cochléaire ?

Un implant cochléaire est composé de deux parties. L’une, à l’extérieur du crâne, comporte un micro et une antenne. L’autre, à l’intérieur, reçoit les sons du micro et les transforme en impulsions électriques. Ces impulsions sont ensuite transmises à la cochlée, petit organe de l’oreille qui les transmet au cerveau par l’intermédiaire du nerf auditif. L’implant permet ainsi de « remplacer » l’oreille alors que les prothèses auditives, elles, améliorent l’ouïe existante. Pour certains sourds profonds, l’implant cochléaire permet réellement d’entendre à nouveau alors que cette possibilité était perdue ou n'avait jamais existé.

Un implant cochléaire, pour qui ?

On pourrait croire que toutes les personnes sourdes seraient candidates à l’implant cochléaire. Ce n’est cependant pas le cas. En effet, « entendre » grâce à un implant n’est pas comparable à une ouïe naturelle. Il est très difficile de suivre une conversation dans le bruit, par exemple. Certaines personnes appareillées trouvent aussi que le son est artificiel, même si généralement il suffit d’une courte période pour s’adapter. Pour les personnes dont la surdité est légère, des prothèses auditives seront généralement mieux acceptées. C’est pourquoi une surdité très sévère est la première condition pour que la pose d'un implant cochléaire soit remboursée. Le patient doit aussi avoir testé des prothèses auditives, et le médecin atteste que celles-ci n'ont pas permis de récupérer un fonctionnement satisfaisant au quotidien.

Même parmi les personnes profondément sourdes, tout le monde n’est pas candidat à l’implant. En effet l’avantage principal de l’implant cochléaire, c’est de permettre à nouveau de participer à des conversations orales. Pour les sourds qui n’ont pas accès à la parole et communiquent exclusivement par langue des signes, s’appareiller n’aura pas forcément une valeur ajoutée énorme. C’est aussi pour cela que la pose d’un implant cochléaire est aujourd’hui faite très tôt dans l’enfance, pour que les enfants sourds puissent acquérir la parole aussi vite que possible.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/10/2015 - 13h58 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/10/2015 - 13h58

Haute Autorité de Santé, « Le traitement de la surdité par implants cochléaires ou du tronc cérébral ».
INAMI.
Vankatova, L. et al., Rev Med Suisse 2014;1820-1823

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Ne pas rester sourd à la surdité Mis à jour le 24/01/2002 - 00h00

La surdité concerne plusieurs milliers d'enfants en Belgique. Une détection précoce et une prise en charge efficace permettraient de diminuer le poids de cette affection chez nous…

La surdité chez les chiens et chats Mis à jour le 13/02/2007 - 00h00

Votre chien ou votre chat ne semble plus réagir à vos appels ou est surpris lorsque vous l'abordez sans avoir été vu préalablement? Il convient de vérifier s'il possède une acuité auditive normale.

Vous avez dit malentendance ? Publié le 23/08/2017 - 16h51

La perte de l'audition , de la malentendance à la surdité totale, peut exercer un grand impact sur notre vie sociale et professionnelle. Si vous avez de plus en plus de mal à entendre, ne restez pas sourd aux signaux d'alarme et faites-vous soigner !...

Plus d'articles