La prothèse de hanche est-elle compatible avec le sport ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/06/2017 - 11h25
-A +A

De plus en plus jeunes, aussi sensibles que la population générale au discours qui conseille sur tous les tons l'activité physique contre divers maux, les personnes portant une prothèse de hanche se posent la question de la pratique sportive avec leur nouvelle articulation. Rien n'est interdit, mais la prudence est obligatoire…

PUB

Activité physique et prothèse totale de hanche: est-ce compatible ?

La prothèse de hanche consiste à remplacer l'articulation de la hanche par une prothèse. Cette intervention a longtemps été pratiquée en dernier recours, c'est-à-dire le plus tard possible, car la durée de la prothèse de hanche était incertaine. Or avec les progrès considérables réalisés dans ce domaine, les prothèses durent potentiellement 20 ans et grâce à un bon suivi, on peut programmer leur renouvellement au bon moment, avant que le soutien osseux ne soit trop abîmé.
De ce fait, la prothèse de hanche est proposée à des sujets de plus en plus jeunes afin de privilégier la qualité de vie. C'est ainsi que la question de la reprise d'une activité sportive se pose de plus en plus souvent. Surtout que l'activité physique est reconnue à tout âge comme indispensable à la santé, physique et psychologique. Elle est d'ailleurs devenue le facteur de prévention n°1 de toutes les maladies chroniques (cardiovasculaires, ostéoporose, cancer, Alzheimer, obésité...).

Bien entendu, la reprise de la pratique sportive dépend du type de matériau constituant la prothèse et de la qualité de l'acte chirurgical. Il est également nécessaire de respecter le délai d'intégration de la prothèse, qui est de 3 à 4 mois selon le type de sport envisagé. Une rééducation s'impose également avant la reprise des activités afin de recouvrer une mobilité et des qualités musculaires optimales.
 

Quels sont les sports que l'on peut pratiquer ?

Si la pratique sportive est recommandée, il ne faut pas perdre de vue que le type de sport peut conditionner la durée de vie de la prothèse et augmenter l'usure prématurée. Ainsi, on déconseille les sports générant des impacts répétés comme la course à pied prolongée, ainsi que les sports de contact comme le rugby par exemple.
Ensuite, il faut différencier le sportif expérimenté du sédentaire désirant se remettre en forme : certains sports seront tolérés chez le premier du fait de son expérience, alors qu'ils seront déconseillés au second. C'est le cas du tennis et du ski qui sont autorisés chez le sportif expérimenté, et non recommandés chez le sédentaire.

Sports recommandés : golf, natation, vélo, vélo d'appartement, marche, danse de salon, gym douce d'entretien.

Sports intermédiaires si expérience: marche athlétique, patin à glace, tennis double (privilégier la terre battue), patin à glace, aérobic, ski de fond, ski alpin, bowling.

Sports non recommandés : basket-ball, football, gymnastique sportive, hand-ball, base-ball, hockey, rugby, jogging, squash, escalade, volley-ball.

Évidemment, toute reprise de sport se fera très progressivement.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 08/04/2008 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/06/2017 - 11h25

Mayo Clinic, HIP Society Survey.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Vivre avec une prothèse de hanche Publié le 22/02/2016 - 11h42

Le remplacement de l'articulation de la hanche par une prothèse a considérablement amélioré la qualité de vie d'un grand nombre de patients atteints d' arthrose , de rhumatisme inflammatoire ou de séquelles traumatiques. Quelques repères pour bien vi...

Quel sport pour les asthmatiques ? Publié le 06/11/2014 - 16h37

L'activité sportive est hautement recommandée chez les asthmatiques. Les bénéfices sont nombreux. Certains sports sont particulièrement adaptés, d'autres sont déconseillés. Le choix doit se faire selon les goûts personnels, l'avis médical et le bon s...

Hémophilie : coup de balai sur les idées reçues Publié le 25/01/2011 - 13h41

L' hémophilie a longtemps intrigué et suscité de nombreuses contre-vérités. Les connaissances sur cette maladie se sont considérablement affinées, mais les idées recues ont la vie dure. Non, les hémophiles ne risquent pas de se vider de leur sang, ce...

Plus d'articles