Protégez les enfants des accidents domestiques

Publié par Dr Sylvie Coulomb, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 23/09/2003 - 00h00
-A +A

Plus vulnérables que les adultes, les enfants sont les premières victimes des accidents domestiques. Pourtant, la grande majorité de ces accidents pourrait être évitée grâce à des précautions simples et de bon sens. Découvrez les mesures à prendre pour sécuriser votre environnement et éviter les mauvaises surprises. Mieux vaut prévenir que guérir !

PUB

Les enfants sont particulièrement exposés aux risques d'accidents de la vie courante, dont les conséquences fonctionnelles, psychomotrices ou esthétiques sont parfois graves. Chaque année, 12 à 15% des enfants sont victimes d'un accident se produisant à la maison, à l'école ou lors des activités de loisirs. C'est surtout au cours de la petite enfance (entre 1 et 5 ans) et à l'entrée dans l'adolescence (de 10 à 14 ans) qu'ils sont les plus fréquents. On constate également qu'il y a plus d'accident à l'intérieur de la maison qu'au-dehors. La cuisine en particulier apparaît comme la pièce de tous les dangers...La prévention est donc essentielle pour réduire la fréquence et la gravité des blessures accidentelles. Elle repose pour une bonne part sur l'éducation à la santé, non seulement de l'enfant, mais également de l'ensemble de la famille. Sachez identifier les principaux risques et prendre les mesures adéquates qui permettront d'éviter un drame.

Gare aux chutes !

Toute chute supérieure à la taille de l'enfant est potentiellement dangereuse.Ne quittez jamais votre bébé des yeux lorsqu'il est sur la table à langer et mettez votre téléphone sur répondeur.Surveillez votre enfant lorsqu'il se trouve dans une chaise haute.Ne posez jamais un trotteur ou relax sur une table.Si l'enfant a moins de 6 ans, ne le couchez pas dans un lit en hauteur.Dès que l'enfant marche seul ou est sur le point de le faire, l'exploration de son environnement l'expose au risque de chute. Installez des barrières de sécurité pour l'empêcher d'accéder à un escalier, à un balcon ou à une fenêtre.

Les brûlures : attention à la cuisine

Un quart des personnes brûlées chaque année a moins de 5 ans. Les situations à risque sont nombreuses : projections de liquide chaud, contact avec de l'eau trop chaude, brûlures par des appareils chauds (fer à repasser, plaque électrique, porte du four, etc.), sans oublier les brûlures par électricité.Faites prendre conscience à votre enfant le plus tôt possible de la sensation de chaleur extrême.Ne laissez pas dépasser la queue des casseroles et des poêles vers l'extérieur.Ne laissez jamais à sa portée allumettes ou briquets.Empêchez-le de s'approcher de la porte du four, des plaques électriques ou du fer à repasser.Ne buvez pas de boisson chaude lorsque vous tenez votre enfant dans les bras.Débranchez les appareils électroménagers dès que vous avez fini de les utiliser.Evitez les prises électriques qui dépassent. Utilisez des cache-prises.

Publié par Dr Sylvie Coulomb, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 23/09/2003 - 00h00 Allo maman bobo, C. Duval & I. Plaisant. Flammarion. Les carnets de la prévention. CEPR (Centre européen de prévention des risques). Protéger vos enfants, J.P. Lechien & B. Jolivet. Institut de prévention des accidents domestiques.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Le dernier rhume de la saison? Publié le 15/02/2011 - 13h57

En moyenne, un enfant subit entre 6 et 8 rhumes par an . Vu la saison, on peut s'attendre à ce que votre enfant ait déjà subi un rhume . Comment vous assurer que ce sera le dernier de l'hiver?

Enfant et doudou : quand se séparer ? Publié le 12/08/2016 - 16h32

Le « doudou », dans les premiers mois de la vie, c’est le meilleur ami des parents. Il aide bébé à s’endormir, à rester seul, à s’autonomiser. Mais quand les enfants grandissent, la séparation d’avec le doudou est inévitable. Comment gérer ?

Obéissance: trois repères pour les parents Mis à jour le 28/09/2009 - 00h00

L'enfant doit obéir et non se soumettre. C'est un point essentiel dans l' éducation d'un enfant. Reste que pour les parents, il n'est pas toujours facile de faire obéir un enfant. Pour les aider dans cet apprentissage , voici trois repères.

Plus d'articles