Prostatectomie : quand la prostate n’est plus là, quels troubles sexuels ?

Mise à jour par Dr Catherine Solano le 21/10/2014 - 09h43
-A +A

PUB

Cancer de la prostate : quelle sexualité ?

Lorsqu’un cancer de la prostate est opéré, les nerfs érectiles peuvent être touchés par l’intervention. S’ils sont coupés, l’érection naturelle ne sera plus possible, même si des traitements efficaces existent.

Si ces nerfs érectiles sont conservés, l’érection peut revenir par la suite, progressivement, en quelques mois et jusqu’à 2 ou 3 ans. Pour faciliter la reprise des érections, un traitement de rééducation de l’érection est proposé aux hommes opérés. Il s’agit d’injections intracaverneuses (à lire sur e-sante : La rééducation active du pénis après une chirurgie de la prostate).

L’éjaculation, elle, devient impossible après une prostatectomie radicale, opération de la prostate pour cancer. Néanmoins, l’orgasme et le plaisir continuent à pouvoir fonctionner.

Initialement publié par Dr Catherine Solano le 27/10/2014 - 09h43 et mis à jour par Dr Catherine Solano le 21/10/2014 - 09h43

Prostatectomie totale : Institut National du Cancer (INCA). La dysfonction érectile après prostatectomie totale : quelle prise en charge ? S. Droupy CHU Prog Urol, 2009, 19, 12, 893-896. Hypertrophie bénigne de la prostate et dysfonction érectile, mieux comprendre pour mieux prendre en charge MH Colson. Sexologies, 2014. Elsevier. Dysfonction érectile et hyperplasie bénigne de la prostate: deux pathologies fréquentes de l'homme âgé. L Ferretti, G Robert, A De La Taille - Progres en Urologie-FMC, 2012 – Elsevier. L'hyperplasie bénigne de la prostate S Droupy - Sexologies, 2014 – Elsevier.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB