Prostate : un cancer de l'homme âgé

Publié par Isabelle Eustache : Adaptation : Dr Philippe Burton le 05/11/2002 - 00h00
-A +A

Même s'il peut survenir à un âge moyen, il s'agit plutôt d'un cancer de l'homme mûr ou âgé (80% des personnes concernées ont plus de 55 ans). Le cancer de la prostate se situe au premier rang des cancers par sa fréquence : à partir de 80 ans, il touche un homme sur deux, et au deuxième rang par sa mortalité (8.000 décès par an), juste derrière le cancer du poumon.

PUB

Le cancer de la prostate met souvent longtemps à se déclarer, entre 10 et 30 ans, de telle sorte qu'on peut considérer que tout homme de plus de 50 ans est susceptible d'être touché par cette maladie cancéreuse. Il est donc important de se faire examiner par son médecin une fois par an.Se manifestant habituellement par une petite tumeur d'évolution très lente, il peut être enrayé avant qu'il ne se propage aux autres organes, mais à condition d'être dépisté tôt. Inversement, lorsqu'il atteint un stade avancé ou lorsqu'il survient plus tôt dans la vie, il peut être particulièrement grave.Il est probable que la testostérone, l'hormone masculine la plus importante, soit impliquée dans le développement de ce cancer. Toutefois, sans pouvoir affirmer un rôle majeur, elle influence certainement sa croissance. Notons qu'il est parfois d'origine familiale, et plus fréquent chez les hommes dont l'alimentation est très riche en graisses.

L'absence de symptômes spécifiques

La plupart du temps, le cancer de la prostate n'entraîne aucun symptôme. Seul l'examen clinique de la prostate ou des analyses de prévention permettent le diagnostic. Dans certains cas, il se traduit néanmoins par la présence de sang dans les urines et par des troubles urinaires, avec une augmentation anormale de la fréquence des mictions (action d'uriner) et des difficultés à uriner (le patient doit forcer pour vider sa vessie), d'ailleurs très semblables aux symptômes de l'adénome de la prostate (hypertrophie bénigne de la prostate). A un stade très avancé, l'évacuation des urines peut se bloquer en raison d'un urètre (tuyau par lequel s'écoule l'urine à partie de la vessie)comprimé par la prostate ou d'une propagation du cancer à la vessie et aux uretères (tuyaux qui vont des reins à la vessie). Si d'autres foyers cancéreux (métastases) se sont formés, une fatigue générale, une perte de poids ou une anémie peuvent apparaître.

Comment réaliser le diagnostic ?

Le touché rectal révèle une prostate dure et irrégulière. Le diagnostic est ensuite confirmé à l'aide d'une échographie par voie endorectale, puis d'une biopsie (prélèvement et analyse au microscope de plusieurs fragments suspects du tissu prostatique). Il est alors nécessaire de déterminer le stade de l'évolution du cancer pour une prise en charge adaptée.

Publié par Dr Philippe Burton le 05/11/2002 - 00h00 La prostate. A. Steg & L. Boccon-Gibod, Ed hermann. La sexualité masculine. L. Chaby & S. Mimoun, Ed Flammarion, coll. Dominos.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Prostate : savoir pour prévenir Publié le 21/02/2014 - 10h40

Adénome de la prostate, hypertrophie de la prostate, cancer de la prostate : Quels sont les symptômes de ces affections ? Quels sont les hommes à risques ? Quels sont les examens de dépistage ?

Plus d'articles