Les principales causes de stérilité

Mise à jour le 02/12/2010 - 15h25
-A +A

Les facteurs expliquant l'infertilité d'un couple sont multiples et se répartissent de façon égale à la fois chez l'homme et chez la femme. On estime ainsi qu'un tiers des stérilités du couple sont d'origine masculine, un tiers sont d'origine féminine et un tiers sont d'origine masculine et féminine. De plus, il n'est pas rare que plusieurs causes s'associent et se surajoutent pour participer au problème d'infertilité.

PUB

Les causes de stérilité féminine

Il peut s'agir de stérilités « endocriniennes », c'est-à-dire de perturbations de l'ovulation 

Les anovulations (absence d'ovulation) avec absence de règles :

  • ménopause précoce ;
  • anomalies génétiques comme le syndrome de Turner (caryotype 46XO) ;
  • anorexie ou facteurs psychogènes induisant l'arrêt de sécrétion des hormones de reproduction par l'hypophyse ;
  • tumeurs de l'hypophyse ;
  • hypersécrétions de prolactine (tumeurs hypophysaires, médicaments…).

Les anovulations avec règles :

  • syndrome du follicule lutéinisé non rompu. Un follicule arrive à maturation à la surface de l'ovaire mais ne se rompt pas au moment de l'ovulation.

Les dysovulations (ovulations imparfaites) :

  • insuffisances du corps jaune (insuffisance de production de progestérone en fin de cycle) ;
  • anomalies de la thyroïde ;
  • ovaires micropolykystiques (recrutement avant l'ovulation de plusieurs follicules, sans qu'il y ait maturation et ovulation d'un de ces follicules) ; 
  • endométriose.

Il peut s'agir de stérilité tubaire, c'est-à-dire d'une anomalie des trompes

  • Séquelles inflammatoires d'infections génitales et de salpingite (inflammation d'une ou des deux trompes utérines) avec altération de la paroi des trompes ou trompes bouchées.
  • Anomalies congénitales des trompes (exposition au DISTILBENE).
  • Adhérences autour des trompes suite à une péritonite, une intervention chirurgicale abdominale, une endométriose…

Il peut s'agir d'anomalies de la glaire cervicale

  • Absence ou anomalies congénitales (exposition au DISTILBENE).
  • Anomalies de la stimulation hormonale.
  • Acidité de la glaire en cas d'inflammation ou d'infection, la rendant hostile aux spermatozoïdes.
  • Présence d'anticorps antispermatozoïdes dans la glaire.

Il peut s'agir d'anomalies utérines

  • Malformations utérines des femmes exposées au DISTILBENE (petit utérus en forme de T).
  • Anomalies congénitales (utérus cloisonné). 
  • Présence de fibromes dans la cavité utérine ou de polypes.
  • Synéchies utérines, c'est-à-dire adhérences séquellaires suite à une infection utérine ou à un curetage traumatique.
  • Lésions inflammatoires chroniques de la muqueuse utérine.

Les causes de stérilité masculine

  1. Ce sont toutes les causes aboutissant à l'insuffisance de production de spermatozoïdes ou à la production de spermatozoïdes de mauvaise qualité.
  2. Une insuffisance de production par mauvais fonctionnement des testicules peut ainsi se voir lorsqu'il existe une pathologie de l'hypothalamus ou de l'hypophyse. Ces deux glandes cérébrales produisent en effet des hormones (FSH et LH) contrôlant le fonctionnement des testicules. Il existe des cas d'insuffisance de sécrétion de ces hormones responsables de stérilité masculine. C'est le cas de certaines anomalies congénitales (hypogonadisme hypogonadotrope ou impubérisme total) ou de certaines tumeurs de l'hypophyse.
  3. Il peut également s'agir d'une insuffisance de production de spermatozoïdes par les testicules. C'est le cas avec certaines maladies congénitales : anomalies chromosomiques comme le syndrome de klinefelter avec présence d'un caryotype 46XXY. Cela peut également survenir de façon secondaire : séquelles d'orchites virales (infection du testicule), de traumatismes ou de torsions, d'irradiation ou de chimiothérapie ; interventions pour hernie inguinale ; exposition professionnelle à la chaleur ou aux radiations ; cryptorchidies (anomalies à la naissance de descente des testicules dans les bourses)…
  4. Enfin, il peut exister des anomalies de transport des spermatozoïdes. En cas d'obstruction des canaux déférents et de l'épididyme, le transport des spermatozoïdes n'est plus possible. Cette obstruction peut être d'origine congénitale ou acquise (tumeurs testiculaires, mucoviscidose, séquelles inflammatoires, séquelles chirurgicales).
Initialement publié le 14/08/2001 - 02h00 et mis à jour le 02/12/2010 - 15h25
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Quelles sont les causes de l'infertilité féminine? Mis à jour le 22/03/2010 - 00h00

L'âge est un facteur très important d'infertilité . En effet, il faut savoir que la fertilité chute progressivement avec l'avancée en âge: la probabilité mensuelle pour une femme d'être enceinte est de 25% à 25 ans à chaque cycle, puis de 12% à 30 an...

Grossesse: les examens de la stérilité Mis à jour le 10/05/2010 - 00h00

Si bébé ne vient pas, il faut consulter pour faire un bilan de stérilité . Plus le couple est âgé, plus il faut consulter tôt, dès 6 mois de tentatives infructueuses. Quels sont les examens de la stérilité ?

Plus d'articles