Prévenir la tourista

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/08/2017 - 14h58
-A +A

Gastro au boulot, tourista lors des vacances, c'est le même très déplaisant phénomène qui fait squatter les petits coins. Comment prévenir la tourista quand on est en voyage de façon à ne pas gâcher ses vacances ?

PUB

Tourista et manque d'hygiène

Officiellement, la tourista se nomme "diarrhée du voyageur". La tourista s'attrape le plus souvent grâce à une méchante bactérie, dont le fameux Escherichia coli, plus rarement à un virus. Les bactéries prolifèrent partout où l'hygiène est défaillante, donc dans de nombreux endroits.

La vigilance est classiquement recommandée lorsqu'on part en Amérique latine, en Afrique et dans l'Asie du sud-est. Mais les toilettes d'autoroutes, d'aéroports, de gares et de restaurants pas vraiment cleans, les vendeurs de glaces, de pastèque ou de chouchous sur la plage et les employés de restaurants qui ne se lavent pas les mains, ça existe partout, dans tous les pays et sur tous les continents !

Une fois sur cinq, pas de bactérie responsable
Parfois, le simple fait de changer d'habitudes alimentaires peut provoquer une tourista, surtout si vous partez fatigué. Dans 22 % des cas en effet, on ne retrouve pas de germes responsables.

Équipez-vous pour le séjour

Où que vous partiez, équipez-vous en perspective d'une tourista. Dans votre valise, glissez une pochette contenant l'arsenal pour la prévenir et la soigner. Emportez un ou deux tubes de comprimés pour désinfecter l'eau, genre hydroclonazone : ça vous évitera d'être obligé(e) de vous laver les dents à l'eau minérale. Demandez à votre pharmacien ou à votre médecin la panoplie pour traiter la tourista : un antiseptique intestinal, un calmant d'intestins en bataille, un anti-vomitif et du paracétamol pour les maux de tête et de ventre.

On peut aussi conseiller d'emporter des probiotiques en gélules ou en sachets. Ils seront utiles car vous n'aurez probablement pas de yaourts sous la main pour reconstruire votre flore intestinale mise à mal par la tourista. Là, il y a cinq milliards de lactobacillus dans chaque gélule.

Mettez dans votre sac de voyage

Des flacons de solution hydro-alcoolique de façon à pouvoir vous nettoyer les mains partout.

Plusieurs paquets de lingettes désinfectantes : pour vous, mais aussi pour faire un petit ménage si vous croisez une cuvette de WC douteuse.

Du papier hygiénique car il est souvent absent des toilettes publiques. Ou un rouleau de papier absorbant.

Gardez ce sac avec vous quand vous vous arrêtez car vous ne savez pas dans quel état vous allez trouver les petits coins. Certes, les bactéries de la tourista, ça ne vous saute pas dessus comme ça, mais mieux vaut se soulager de façon hygiénique. Et éviter d'être obligé(e) de s'essuyer les mains dans la serviette crasseuse qui sert à tout le monde ! 

Lavez-vous les mains

Avant de vous mettre à table et de faire la cuisine. Après chaque passage aux toilettes, mais aussi au retour d'une balade, de la plage, d'une soirée, d'un pot chez des amis, d'une séance de sport, des courses, etc. C'est une des mesures de base qui peut vous éviter une tourista car vous avez peut-être serré une main ou tripoté des objets pas propres sans le savoir.

Oubliez la carafe d'eau

Ne buvez que de l'eau en bouteille, c'est aussi la mesure de sécurité essentielle anti-tourista car l'eau est un des vecteurs de ces saletés de bactéries. Cela va vous coûter un peu plus cher mais si cela doit vous éviter de passer plusieurs jours malade, ça vaut le coup ! Et partout, pas seulement dans les pays "exotiques", exigez que cette bouteille d'eau soit capsulée. Celles d'Évian ou de Vittel ou de source locale remplie au robinet, c'est une arnaque fréquente et dangereuse. Reste le problème des glaçons, bien agréables dans un pays au climat tropical. La prudence veut que vous vous en passiez. Normalement, quand il fait une chaleur d'enfer, la bouteille d'eau devrait être fraîche.

Mangez des gros fruits entiers

Que vous pèlerez vous-même. Vous ignorez l'état des mains qui ont préparé les salades de fruits ou autres desserts avec ceux-ci. Pas de crudivorisme. Les crudités, c'est sympa mais ce sont des produits à risque de tourista ! Mangez des légumes cuits, vous aurez votre quota de fibres et des fruits pour celui de vitamines.

Ne mangez pas dans la rue

Où que vous soyez ! De toutes façons, ça n'est pas bon pour votre équilibre alimentaire. Mais surtout l'hygiène est plus qu'approximative chez les vendeurs d'aliments dans la rue, dans tous les pays. Leurs produits marinent au soleil. Même une glace achetée dans une baraque de la très chic Croisette à Cannes peut vous coller une bonne tourista si jamais elle a fondu et a été recongelée.

"Boil it, cook it, peel it or forget it"
Bouillir, cuire, peler ou oublier. Si vous appliquez cette règle anglo-saxonne dès votre départ, vous mettez toutes les chances de votre côté pour éviter une tourista et ne pas ainsi gâcher vos vacances.

Initialement publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 22/07/2011 - 17h51 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 11/08/2017 - 14h58
Notez cet article
PUB
A lire aussi
Voyage : votre passeport santé Mis à jour le 31/07/2007 - 00h00

Il ne s'agit pas de remplir sa valise de médicaments, mais de prévoir ce dont vous risquez d'avoir besoin, vous, votre conjoint(e) et vos enfants. Imprimez cette liste et cochez ce que vous devrez emporter en fonction de votre destination et de vos r...

Plus d'articles