Poussette : pensez aussi à la pollution

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/07/2017 - 11h40
-A +A

Quand bébé se promène en poussette, il ou elle est exposé(e) à la pollution atmosphérique. Celle-ci est de plus en plus importante, et les dangers qu’elle entraîne sont de mieux en mieux connus. Il est possible de protéger son enfant, au moins partiellement…

PUB

La pollution est dangereuse pour les enfants

Longtemps, on a dit que les enfants étaient plus exposés aux particules polluantes que les adultes, parce que les poussettes les placent près du niveau des pots d’échappement. Selon les données les plus récentes, cette idée n’est pas correcte : enfants et adultes subissent à peu près les mêmes dégâts. Mais ils en souffrent peut-être plus puisque la pollution agresse un organisme encore en formation. Asthme et maladies respiratoires augmentent quand les enfants sont exposés à la pollution atmosphérique, mais aussi la mortalité. Et si on les compare aux adultes, les enfants sont beaucoup plus exposés parce qu’ils passent plus de temps dehors. Il est donc important de les protéger…

Couvrir les poussettes, pas seulement en cas de pluie

L’un des moments clé de l’exposition des enfants à la pollution, c’est le chemin vers l’école et le retour. Des scientifiques anglais se sont penchés sur ces instants et il en ressort que la pollution varie selon les endroits. À éviter particulièrement : les carrefours et les arrêts de bus. Etudiez votre trajet et si vous en avez la possibilité, vérifiez à quelle heure le bus part avant de vous rendez à l’arrêt ! C’est le matin que la pollution aux particules fines est la plus importante ; les particules plus grosses sont plus présentes en fin de journée.

Pour les parents qui habitent en ville, il n’y a que des solutions imparfaites pour protéger bébé de la pollution. Elles ont néanmoins une certaine efficacité, donc il est intéressant de les connaître :

  • Couvrez la poussette : les housses qui servent à protéger bébé de la pluie l’isolent aussi, dans une certaine mesure, des particules polluantes.
  • Regardez la météo de la pollution en consultant le site http://www.irceline.be/fr. Les jours de pics de pollution, évitez tout simplement de sortir avec bébé.
  • Limitez au maximum la pollution intérieure en suivant les conseils d’e-santé pour une maison où l’on respire bien.
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 13/07/2017 - 11h40

Kumar, P. et al., Environmental Pollution, Volume 224, May 2017, Pages 407–420.
Bates, DV et al., Environ Health Perspect. 1995 Sep; 103(Suppl 6): 49–53.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
Air, pollution et cancer : trop d'idées reçues Mis à jour le 29/11/2013 - 10h04

Les questions d'environnement font l'objet de débats contradictoires et passionnés. Il semble opportun de clarifier certaines vérités et de chasser les idées reçues. Faut-il aérer pendant les pics de pollution ? La situation s'aggrave-t-elle encore ?...

Risques allergiques : protéger les bébés de la pollution Publié le 13/03/2017 - 17h29

La pollution fait partie des facteurs de risque d’allergies respiratoires. C’est que l’exposition aux polluants atmosphériques altère et irrite les voies respiratoires, augmentant le risque de développement d’une allergie. Comment protéger les bébés...

Plus d'articles