Pour faire un bébé, évitez le stress !

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/03/2002 - 00h00
-A +A

Depuis des années, les spécialistes de la fécondité savent que le stress n’est pas bon pour les femmes qui souhaitent faire un bébé. Une nouvelle étude va plus loin dans notre compréhension du phénomène.

PUB

Le stress est l’ennemi de la fécondité

Qui n’a pas déjà entendu dire que le stress était néfaste quand les parents tentent de concevoir ? C’est une idée reçue, mais qui s’avère exacte scientifiquement. Plusieurs études l’indiquaient déjà, et une toute récente le prouve et le précise.

Pour ce faire, des chercheurs ont suivi 400 femmes en âge de procréer et ont croisé le stress qu’elles ressentaient avec leurs cycles menstruels. Ils ont ensuite vérifié si elles tombaient enceintes.

Résultat : 35% des femmes ont débuté une grossesse pendant l’étude. Les chances de concevoir étaient plus élevées chez les femmes moins stressées en général. Mais surtout, quand les femmes subissaient un stress important autour de l’ovulation, c’est-à-dire au moment où la conception peut effectivement avoir lieu, les chances d’avoir un bébé diminuaient fortement. Les chances de concevoir diminuaient de 46% pour chaque augmentation d’un cran sur l’échelle du stress. Les femmes étaient chargées de rapporter elles-mêmes leur état d’esprit, et les chercheurs ont évalué le niveau de stress par rapport à la moyenne.

Comment gérer le stress ?

Il semble donc clair que le stress est un facteur important dans les chances de concevoir. Mais conseiller aux gens de ne pas stresser est toujours délicat, et surtout très peu efficace. Surtout que les couples qui ont du mal à concevoir sont, c’est bien compréhensible, souvent stressés… par leurs difficultés ! Heureusement, on sait aussi que les techniques de gestion du stress sont efficaces en tout cas dans le cadre d’une conception médicalement assistée. Il est donc conseillé aux futures mères de s’intéresser de près aux techniques de gestion du stress.

Pour les femmes qui souhaitent tomber enceintes, il faut donc gérer le stress, mais de façon adaptée à la grossesse qui se profile. Pas de médicaments bien sûr, mais plutôt des activités relaxantes comme la sophrologie et la relaxation. Une thérapie pour gérer l’anxiété, comme une thérapie cognitive comportementale, ou l’hypnose, peut être efficace également. Enfin, l’activité physique douce est une bonne manière de faire diminuer le stress, et elle est aussi très positive pour la grossesse

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 04/10/2016 - 16h23 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/03/2002 - 00h00

Akhter, S. et al., Ann Epidemiol. 2016 Aug 20. pii: S1047-2797(16)30240-X. doi: 10.1016/j.annepidem.2016.07.015. [Epub ahead of print]

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La fertilité se médicalise toujours plus en Belgique Mis à jour le 12/02/2008 - 00h00

Un couple belge sur 6 demande une assistance médicale pour concevoir un enfant. Le chiffre est énorme, il représente une explosion des différentes pratiques de procréation assistée depuis quelques années. Pourtant, les meilleurs conseils pour augment...

Y a-t-il une recette pour faire des garçons? Mis à jour le 27/05/2008 - 00h00

Selon une étude récente, il semble que manger beaucoup au moment de la conception aurait pour effet de favoriser la naissance des garcons, alors qu'un régime plus restrictif mène à davantage de filles. Des résultats qui ont donné lieu à beaucoup de r...

Plus d'articles