Potomanie : boire de l’eau, à l’excès

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/09/2016 - 12h35
-A +A

On nous encourage très souvent à boire plus d’eau. Mais dans certains cas, boire à l’excès est le symptôme d’un trouble du comportement alimentaire (TCA), voire d’une maladie mentale. Le Dr Serge Goffinet, psychiatre spécialisé dans les troubles alimentaires et chef de service à la Clinique La Ramée à Bruxelles, nous en dit plus sur la potomanie.

PUB

Potomanie : un symptôme, pas une maladie

La potomanie consiste à absorber une quantité excessive d’eau. Ce n’est pas une maladie, mais un symptôme qui peut se manifester dans des maladies somatiques (qui concernent le corps). La potomanie est notamment le symptôme principal du diabète insipide, une maladie dans laquelle les reins sont incapables de concentrer les urines, et qui entraîne entre autres l’émission de plusieurs litres d’urines chaque jour. Mais elle est aussi présente dans des maladies psychiatriques ou psychologiques.

« Dans ce domaine, la potomanie peut être fréquente dans deux grands groupes de pathologies » continue le Dr Serge Goffinet, psychiatre spécialisé dans les troubles alimentaires et chef de service à la Clinique La Ramée à Bruxelles : « les psychoses, y compris la schizophrénie ; et les troubles du comportement alimentaire. » Dans la psychose, la potomanie peut faire partie des comportements répétitifs que le patient ne contrôle pas ou mal ; elle peut aussi être liée aux médicaments qui servent à traiter la maladie. Dans les troubles du comportement alimentaire, il y a différentes possibilités. « Il arrive que les patients boulimiques boivent de l’eau à la place d’avaler de la nourriture, pour remplir leur estomac sans prise alimentaire. Dans l’anorexie, les patients boivent parfois de l’eau pour compenser le manque de nourriture, voire pour augmenter leur poids artificiellement sans absorber de calories. La potomanie est généralement un indice de gravité dans l’anorexie. »

Boire trop d’eau a parfois des conséquences dramatiques

Normalement, boire de l’eau n’a qu’une seule conséquence : on va plus aux toilettes parce que les reins l’éliminent. Mais dans la potomanie, les quantités bues dépassent la capacité du corps à l’éliminer. En conséquence, l’eau reste dans l’organisme. C’est dangereux parce que cela entraîne une hyponatrémie, c’est-à-dire une diminution de la quantité de sodium présente dans les cellules. Les symptômes de l’hyponatrémie sont nombreux : nausées, douleurs, voire crampes musculaires, maux de tête... « Dans les cas les plus graves, poursuit le Dr Serge Goffinet, on peut avoir des convulsions, un coma, voire la mort ». Ces conséquences dramatiques sont rares, mais les signes d’hyponatrémie le sont nettement moins, et on peut les observer à partir de 6 à 7 litres d’eau par jour.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/09/2016 - 12h35 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 20/09/2016 - 12h35

Dr Serge Goffinet, psychiatre spécialisé dans les troubles alimentaires et chef de service à la Clinique La Ramée à Bruxelles

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Plus d'articles