La polyarthrite rhumatoïde touche plus sévèrement les femmes

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/03/2015 - 15h01
-A +A

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie grave et handicapante.

Bien qu'elle ne soit pas considérée comme une maladie typiquement féminine, la polyarthrite rhumatoïde affecte trois fois plus les femmes que les hommes.

PUB

Polyarthrite : une maladie des articulations bien particulière

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie chronique très douloureuse, caractérisée par une inflammation des articulations et des tendons. Elle engendre des déformations des articulations et peut réduire d'une dizaine d'années l'espérance de vie des malades. La polyarthrite rhumatoïde peut frapper à tout âge, aussi bien le bambin que la personne âgée, mais le plus souvent, elle se révèle entre l'âge de 25 et 45 ans.

La polyarthrite rhumatoïde est aussi fréquemment associée à d'autres maladies. En effet, les personnes qui en souffrent sont plus exposées aux maladies cardiovasculaires et à l'ostéoporose. Elles sont également davantage sujettes à la dépression à cause de l'invalidité, de la douleur, de la fatigue et du stress engendrés par le caractère chronique de cette affection. A savoir : la polyarthrite rhumatoïde est souvent confondue avec l'arthrose. A tort, car l'arthrose est une affection liée à l'âge (elle apparaît souvent après 60 ans) caractérisée par une dégénération des articulations.

Signes et symptômes de la polyarthrite rhumatoïde

  • Sensibilité, rougeurs et chaleurs dans les articulations. Elles apparaissent souvent de facon symétrique, dans les deux mains, les deux pieds, etc.
  • Inflammation et douleur généralisées dans les articulations et surtout les petites articulations des mains et des doigts.
  • Douleurs prolongées et courbatures d'une durée de plus de 30 minutes le matin ou après un long moment d'inaction.
  • Fatigue et mal-être général.
  • Fièvre, perte de poids, anémie.
  • Formation de nodules rhumatoïdes (oedèmes de tissus se formant sous la peau).

Il est très important de poser rapidement un diagnostic précis de la polyarthrite rhumatoïde. Même s'il n'existe aucun moyen de la guérir, les symptômes peuvent être fortement diminués. Le traitement médicamenteux vise à soulager la douleur et la raideur et à prévenir les déformations et les handicaps articulaires. La plupart des personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde peuvent mener une vie - adaptée - bien remplie, grâce aux bénéfices que leur procure un plan de traitement associant médicaments, régime alimentaire équilibré, exercice physique, repos et stratégies de protection des articulations.

Initialement publié par C. De Kock, journaliste santé le 16/12/2003 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 12/03/2015 - 15h01

Communiqué de presse " La PR. Mieux la connaître, mieux la différencier de l'arthrose ", Abbott Immunology, novembre 2003.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Polyarthrite rhumatoïde : plus grave chez le fumeur Publié le 29/10/2015 - 22h33

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie rhumatismale inflammatoire qui touche préférentiellement les articulations des membres, notamment celles de la main et du poignet. Elle évolue de manière imprévisible par poussées entrecoupées de rémission....

Le sport au secours de la polyarthrite rhumatoïde Publié le 11/09/2014 - 15h31

Les traitements les plus efficaces ne sont pas toujours les plus spectaculaires. Et le sport a souvent sa place dans la prise en charge d'une maladie. Cet adage vaut pour les petits bobos quotidiens, mais également pour des maladies plus graves, comm...

Plus d'articles