Poils incarnés

PUB

Le poil incarné s'accompagne fréquemment des symptômes suivants :

  • rougeur et inflammation ;
  • présence éventuelle de pus (folliculite) ;
  • possibilité d'infection (augmentation du volume, gonflement, douleur, abcès).

Lames de rasoir à double ou à triple tranchant Ce type de lames, tout en permettant un rasage dit "de très près", coupe le poil sous la peau. La première lame tire d'abord le poil vers l'arrière et la seconde le coupe en biais. Après avoir été coupé par la seconde lame, le poil rentre sous la peau. Il peut dès lors ne pas suivre son trajet initialement prévu dans le follicule, dévier et s'incarner. Pilosité très frisée Lorsque les poils sont très frisés, ils poussent en tire-bouchon. Ils peuvent alors plus facilement pénétrer sous la peau et pousser vers l'intérieur. Ils peuvent aussi sortir à l'extérieur de la peau, rentrer à nouveau sous la peau et continuer à pousser vers l'intérieur. Techniques d'épilation Les épilations, effectuées à la cire particulièrement, peuvent favoriser l'incarnation des poils. Le poil étant arraché, le nouveau qui va arriver n'a pas de guide pour suivre son trajet et risque de s'incarner. Sens du poil contrarié Le fait de s'épiler dans le sens contraire du sens du poil augmente les risques de le faire dévier de son trajet habituel. Frictions répétées Il peut s'agir de frictions causées par un vêtement, voire par le combiné du téléphone (les hommes devant utiliser fréquemment le téléphone dans le cadre de leur travail sont particulièrement menacés). Obstruction du pore de la peau L'utilisation de crèmes hydratantes trop riches peut contribuer à obstruer les pores de la peau, risquant ainsi de causer une folliculite. Les peaux mortes peuvent parfois obstruer les pores de la peau et empêcher les poils de sortir.

  • Tenter de retirer le poil s'il est visible à la surface de la peau : à l'aide d'une aiguille ou d'une pince à épiler stérilisée avec un coton imbibé d'alcool ou d'eau de Javel (1 cuillère à thé d'eau de Javel diluée dans un litre d'eau), percez délicatement une petite ouverture au niveau de la partie visible du poil pour lui permettre de sortir. Ensuite, s'il y a lieu, retirez le pus sans appuyer fortement afin de ne pas endommager la peau. Procédez plutôt par légers tapotements avec un coton imbibé d'alcool à friction ou de peroxyde afin de bien désinfecter la zone.
  • Calmer l'inflammation : appliquez des compresses d'eau tiède ou un anti-inflammatoire, en vente libre en pharmacie sans ordonnance. Elles auront pour effet de calmer l'inflammation tout en apaisant la douleur. Prendre des douches froides aura un effet similaire. Évitez d'utiliser pendant une période prolongée des crèmes en vente libre contenant de la cortisone. L'utilisation de ce genre de crème peut calmer l'inflammation, mais risque de favoriser l'infection.
  • Modifier la technique de rasage ou d'épilation : changez votre technique et utilisez par exemple un rasoir électrique ou un rasoir manuel à lame simple, ou une crème dépilatoire. En fait, choisissez la méthode qui vous convient le mieux et qui semble donner les meilleurs résultats. L'essentiel est de proscrire les lames à double ou à triple tranchant et les méthodes qui favorisent l'apparition de poils incarnés.
  • Observer le sens de la pousse du poil : laissez pousser vos poils, vous pourrez ainsi mieux voir dans quel sens ils poussent. En général, le rasage ou l'épilation doit se faire dans le sens de la pousse du poil, soit de haut en bas pour les jambes, c'est-à-dire du genou vers la cheville.
  • Se laisser pousser la barbe : cette solution a ses avantages et peut vous permettre d'éviter les poils incarnés.
  • Utiliser un gant de crin : les massages quotidiens au gant de crin sous la douche ou dans le bain contribuent à éliminer les peaux mortes qui peuvent obstruer les pores de la peau et ils aident ainsi à prévenir les poils incarnés. Il est cependant recommandé de ne pas frictionner la peau trop vigoureusement afin de ne pas causer d'irritation.
  • Appliquer une crème à base de vitamine A à titre préventif : La vitamine A a pour effet de ramollir la peau. Son action fragilise l'épiderme et favorise l'élimination des peaux mortes. Par conséquent, le poil qui se trouve sous la peau perce l'épiderme plus facilement. Les lotions ou les crèmes à base d'acide de fruit (AHA) ont un effet similaire.
  • Éviter tous types de frictions : portez des vêtements amples faits en tissus qui ne vous causent pas d'irritation et ne favorisent pas le frottement contre la peau. Si vous devez utiliser le téléphone fréquemment et pendant de longues périodes, veillez à ne pas appuyer le combiné contre votre peau. Le frottement du combiné du téléphone peut, à la longue, occasionner, chez les hommes, l'apparition de poils incarnés.

  • Vous constatez des signes d'infection (augmentation de volume, douleur, pus, etc.)
  • La localisation du poil incarné vous incommode.
  • Son aspect inesthétique vous désavantage physiquement.

Le médecin observe d'abord la lésion et vérifie si le poil est visible sous la peau. Selon le cas, s'il constate la présence de pus, il peut procéder à un prélèvement du liquide contenu sous la peau aux fins d'analyse.

Le médecin peut extraire le poil à l'aide d'une aiguille stérilisée. S'il constate la présence d'une inflammation (folliculite), il prescrit une crème, un gel ou une lotion antibiotiques afin de réduire l'inflammation. Il peut aussi prescrire des antibiotiques par voie orale. La chirurgie est pratiquée en dernier recours et seulement si le médecin constate la présence d'un kyste ou d'un abcès incommodant. Dans certaines circonstances (mariage, bal de fin d'année, conférence, etc.) et pour des raisons esthétiques et de confort, le médecin injecte de la cortisone dans la lésion afin de calmer l'inflammation. Pour être efficace, ce traitement doit être entrepris quelques jours avant l'événement. Pour les personnes qui ont des poils incarnés régulièrement et en grand nombre, l'épilation à l'électrolyse ou au laser présente des avantages. En effet, ces deux techniques éliminent les poils une fois pour toutes. Il se peut, cependant, que des poils incarnés apparaissent en cours de traitement.

Publié par <a href="/taxonomy/term/18960" hreflang="fr">Dr Jacqueline Tousignant , Dermatologue</a> le 06/09/2001 - 02h00 Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Des cheveux qui tombent: normal ou inquiétant? Publié le 16/04/2013 - 13h39

Tout au long d'une vie, les cheveux poussent , certains meurent et tombent alors que d'autres naissent ou sont en phase de croissance. Parmi les 70.000 à 150.000 cheveux qui garnissent notre crâne - soit 200 à 300 cheveux par cm² - 20 à 100 sont quot...

Messieurs : savez-vous manier votre rasoir ? Mis à jour le 10/03/2016 - 15h20

Messieurs , vous êtes adepte du rasoir pour son côté pratique, rapide et pas cher ? Vous avez sans doute remarqué quelques petits désagréments liés à ce mode de rasage . Nos conseils pour manier le rasoir comme il se doit. Le rasoir est bien pratique...

Halte aux imperfections cutanées Mis à jour le 08/05/2007 - 00h00

Une fois adultes, qu'elles aient été ou non acnéiques pendant leur adolescence, certaines femmes sont sujettes aux imperfections qui dénaturent la qualité et l'aspect de l'épiderme: pores dilatés, rougeurs, brillance localisée, relief irrégulier... E...

Plus d'articles