Pilule du lendemain : pas de conséquence sur le bébé en cas d'échec

Pilule du lendemain : pas de conséquence sur le bébé en cas d'échecSelon une étude publiée ce mois-ci, la contraception d'urgence (aussi appelée pilule du lendemain) n'aurait pas de conséquences négatives sur les bébés en cas d'échec, et donc de grossesse.

La contraception d'urgence permet d'éviter une grossesse dans les heures qui suivent un rapport non protégé. Elle consiste à prendre une dose de progestatif ou deux doses d'estro-progestatifs (mais cette seconde méthode présente plus d'effets secondaires). Ces produits empêcheront

  • l'ovulation (l'arrivée d'un Œuf à féconder dans le col de l'utérus)
  • la sécrétion des hormones nécessaires à la grossesse
  • ou l'implantation correcte de l'ovule fécondé dans l'utérus.Cette méthode, qui ne remplace pas une méthode régulière de contraception (elle est moins fiable et crée plus de désagréments), est d'autant plus efficace qu'elle est prise tôt après le rapport à risque, et sans danger pour la santé de la femme - ceci était connu.

Utilisation en cours de grossesse

La contraception d'urgence n'est pas abortive : elle n'a aucune chance de fonctionner si la grossesse est déjà engagée. Il arrive cependant que cette contraception soit utilisée en cours de grossesse : quand la méthode échoue, ou quand la mère est déjà enceinte sans le savoir au moment du rapport qui motive la prise de la pilule du lendemain.

Aucune différence avec les bébés non exposés

Dans ces deux cas, il est maintenant prouvé que les fŒtus ne souffrent pas des doses d'hormones qui sont administrées pour effectuer une contraception d'urgence. Une étude portant sur un petit nombre de femmes enceintes qui avaient pris la pilule du lendemain et sur un groupe témoin a démontré que les risques n'étaient pas plus importants pour la mère ou pour le bébé. Les éléments recherchés étaient la mort fŒtale, les anomalies congénitales et les complications de la grossesse. Les résultats montrent qu'il n'y avait aucune différence sur tous ces facteurs entre les bébés nés après prise de la pilule du lendemain et ceux qui n'y avaient pas été exposés. Les nouveaux-nés avaient également le même poids et la même taille que les autres.

Article publié par le 13/09/2005

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

Index ArchivesIndex alphabétiqueIndex des recettesIndex top recherche
Les services