Le pied des diabétiques mérite toute leur attention

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 17/01/2012 - 11h01
-A +A

Près de la moitié des amputations de la jambe ou de la cuisse concernent des diabétiques. En cause: les infections du pied, auxquelles ils sont plus sujets et qu'ils ne ressentent pas, ce qui les met en danger d'infections très graves. Pourtant, suivi de près par le patient et son médecin, le pied diabétique peut rester inoffensif.

PUB

Pourquoi les diabétiques ont-ils un pied?

Le "pied diabétique" n'est pas une maladie, mais plutôt un ensemble de risques qui peuvent se potentialiser si certaines conditions sont réunies. Premier élément dangereux: le diabète entraîne assez fréquemment une affection du système nerveux, qui rendra le pied insensible à la douleur. Les diabétiques ne se rendent donc souvent pas compte que leur pied est blessé, que ce soit par un frottement pendant la marche, un durillon ou même un caillou dans la chaussure. Et si la blessure arrive, c'est une autre complication du diabète, l'artérite, qui empire la situation. Cette inflammation des artères diminue en effet le sang qui parvient jusqu'au pied. La peau ne recoit du coup pas suffisamment d'oxygène, et la cicatrisation est rendue très difficile. Bilan: un pied qui ne guérit pas seul, n'est souvent pas pris en charge assez rapidement, et a donc toutes les chances de s'infecter.

Que peut-on faire contre le pied diabétique?

Le plus important est que les patients diabétiques soient eux-mêmes conscients du risque, et surveillent donc leurs pieds très régulièrement. Tous les "petits" soucis (mycoses, ampoules, durillons, ongles mal taillés) doivent être référés à un podologue professionnel qui pourra les prendre en charge au mieux et éviter l'aggravation du problème. Et pour éviter ces petits soucis, quelques précautions sont à prendre:

  • Hygiène des pieds très scrupuleuse, qui inclut non seulement un nettoyage soigné, mais aussi une bonne hydratation, y compris par des crèmes. Les crevasses sont en effet aussi des blessures des pieds.
  • Choix de chaussures très confortables, et abandon des souliers qui blessent.
  • avant d'enfiler ses chaussures, il est important de les secouer, voire de passer la main dedans, pour vérifier qu'elles ne contiennent pas d'élément blessant.
  • Il ne faut surtout pas marcher pieds nus, pour limiter le risque de blessures.
  • Le contrôle du diabète lui-même aide aussi à la prévention du pied diabétique.

 

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 06/05/2008 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 17/01/2012 - 11h01

André Grimaldi: "Guide pratique du diabète", éditions Masson

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
aitnouri

bonjour je m appelle ait nouri noureddine d alger je suis diabetique jai un probleme sur leplat des pieds droit je soufre enormement c est une neupatique diabetique je prend le medicament lyrica 150mgavec 4 doses par jour mais les douleurs persiste encore merci

PUB
A lire aussi
Tabac, diabète et rein ne font pas bon ménage Mis à jour le 10/02/2002 - 00h00

L'une des grandes complications du diabète est l'insuffisance rénale terminale qui conduit au rein artificiel. Cette complication est liée à deux facteurs, le taux de sucre dans le sang bien sûr, mais aussi le tabagisme.

7 vérités sur la glycémie et le diabète de type 2 Mis à jour le 25/02/2015 - 16h34

Le diabète est une maladie métabolique entourée d’idées reçues qu’il est régulièrement nécessaire de corriger. Les objectifs : favoriser le dépistage du diabète de type 2 et améliorer la prise en charge du diabétique pour minimiser les conséquences....

Diabète : mon programme de suivi Publié le 11/09/2015 - 11h39

Tout diabète nécessite une prise en charge reposant principalement sur des règles d'hygiène, notamment alimentaires. Avec ou sans traitement médicamenteux, le suivi est essentiel. Quelles sont les bases de ce suivi du diabète et quels sont les object...

Plus d'articles