Allergie au pollen : comment savoir si je peux sortir ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/04/2017 - 16h12
-A +A

En cas d’allergies, la meilleure tactique est d’éviter les allergènes, les substances qui déclenchent les symptômes des allergies. Mais dans le cas d’allergie aux pollens d’herbes ou d’arbres, qui se répandent spontanément dans l’atmosphère, c’est bien sûr compliqué. Heureusement, les allergiques peuvent se renseigner sur la quantité de pollens dans l’air pour pouvoir s’organiser.

PUB

Les saisons des différents pollens

L’allergie « au pollen » n’existe pas : on peut être allergique au pollen d’une plante et pas d’une autre. Certaines personnes souffrent d’une seule allergie, et ne sont donc affectées qu’au moment de la pollinisation de cette plante ; d’autres sont sensibles à de nombreuses plantes, et présentent donc des symptômes plusieurs mois de l’année.

Pour savoir à quelles plantes on est allergique, il faut une visite chez un ou une allergologue qui fera un test pour vérifier quelles substances font réagir l’organisme. Ensuite, on pourra en déduire les moments à risque de l’année. Du noisetier en janvier / février aux graminées qui peuvent être présentes jusqu’au mois de septembre, une grande partie de l’année est malheureusement couverte… mais tout le monde n’est pas affecté par toutes les plantes, heureusement.

Pour connaître les périodes de pollinisation des différentes espèces de plantes, vous pouvez consulter le site https://airallergy.wiv-isp.be/fr qui a un calendrier sur son site. Pensez aussi à notre article e-santé sur les différentes allergies par saison.

 

Connaître les pollens dans l’air aujourd’hui ou demain

Même en période de pollinisation, la quantité de pollen dans l’air (et donc l’intensité des réactions allergiques) peut évoluer : elle dépend de la température ambiante, du fait qu’il a plu ou non, et d’autres facteurs encore. Il est cependant possible de savoir, au jour le jour, quels pollens sont présents dans l’air de Belgique. L’Institut scientifique de santé publique a en effet mis en place un réseau de surveillance aérobiologique qui mesure chaque jour, de janvier à septembre, les concentrations de pollens dans l’air de la Belgique (cinq stations de comptage sont réparties sur tout le territoire). Ce réseau tient un site internet,  https://airallergy.wiv-isp.be/fr, qui présente chaque jour les pollens qui sont présents, ou très présents, dans l’atmosphère.

 

Comment se protéger des allergies au pollen ?

Pour les personnes qui souffrent d’allergies aux pollens, savoir lesquels sont présents au jour le jour permet de se protéger dans la mesure du possible :

  • Eviter les activités physiques à l’extérieur.
  • Bien prendre son traitement anti-allergie.
  • Eviter de ramener des pollens à l’intérieur : ne pas faire sécher son linge à l’extérieur, retirer ses chaussures et ses vêtements d’extérieur quand on rentre, etc.
Initialement publié par C. De Kock, journaliste santé le 05/05/2004 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/04/2017 - 16h12 https://airallergy.wiv-isp.be/fr
Notez cet article
PUB
A lire aussi
Vrai / Faux sur les allergies aux pollens Publié le 24/07/2015 - 12h33

Chaque année, les allergiques aux pollens redoutent l’arrivée du printemps. Pas étonnant : entre mars et septembre, on respire jusqu’à 11 millions de pollens par jour ! Il suffit d’être allergique à une espèce de pollen pour souffrir des classiques s...

Allergie croisée : pollens et aliments Publié le 10/05/2016 - 16h16

L' allergie croisée , bien qu'en constante augmentation, reste peu connue. Si certaines sont intuitives comme une allergie croisée à deux pollens ou à deux aliments d'origine proche, d'autres sont plus surprenantes. C'est notamment le cas de l'allerg...

Plus d'articles