Pharmacies de garde : pas des night-shops !

Article créé le 22/09/2014 - 11h14 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/09/2014 - 14h14
-A +A

PUB

Trois conseils pour éviter les visites intempestives chez le pharmacien

  1. Avoir sa trousse à pharmacie en ordre.
    Les médicaments contre la fièvre et la douleur, par exemple, peuvent être utiles à tout moment, et en avoir en stock est conseillé.
     
  2. Préparer sa trousse de voyage bien à l’avance.
    Souvent, quand un pharmacien est sollicité la nuit pour des choses non urgentes comme de la crème solaire ou du produit anti-moustique, c’est parce que le client part en voyage le lendemain aux aurores et qu’il a oublié ces achats de base…
     
  3. Avoir toujours des préservatifs à disposition et gérer son angoisse après un rapport sans protection.
    La pilule du lendemain est une demande fréquente en « urgence ». Elle est certes plus efficace quand elle est administrée rapidement après le rapport, mais son efficacité dépasse la durée d’une nuit. Vous pouvez tranquillement attendre l’ouverture de l’officine le lendemain matin. 

Certes, la journée, les pharmacies sont des espaces qui servent à beaucoup de choses en plus de la santé. Beauté, alimentation, hygiène sont devenues le domaine du pharmacien.
Il reste que son rôle principal est d’être un allié de votre médecin, et que la nuit, il est le seul à justifier de le déranger !

Pour plus de renseignements : www.pharmacie.be

Billet initialement publié le 22/09/2014 - 11h14 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/09/2014 - 14h14
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB