Un petit-déjeuner équilibré améliore les résultats scolaires

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 26/11/2015 - 12h08
-A +A

Des chercheurs gallois viennent de montrer qu’un petit-déjeuner équilibré booste les résultats scolaires des enfants.

PUB

Plus de notes supérieures à la moyenne avec un petit-déjeuner équilibré

Au cours de cette étude, près de 5.000 enfants de 9 à 11 ans ont été suivis. Après avoir recueilli des informations relatives à la composition de leur petit-déjeuner, on constate que manger sain dès le début de la journée améliore les résultats scolaires. Plus précisément, les enfants  qui prennent un petit-déjeuner équilibré composé de produits laitiers, céréales, pain et fruits, obtiennent à l’école de meilleurs résultats (deux fois plus de notes supérieures à la moyenne) que ceux qui absorbent dès le matin des bonbons, chips et autres produits industriels (le cas d’un enfant sur cinq dans cette étude).

Après avoir montré le rôle de ce premier repas sur la santé cardiovasculaire, le risque de diabète et d’obésité, cette nouvelle étude pointe du doigt l’impact du petit-déjeuner sur les capacités d’apprentissage des enfants, avec notamment une meilleure cognition et une plus grande capacité de concentration. De quoi motiver parents et enfants à revoir la composition du petit-déjeuner et le temps consacré à ce premier repas de la journée.

Avant l’école, quelle est la composition idéale du petit-déjeuner ?

Pour un petit-déjeuner équilibré, le Programme national nutrition santé (PNNS) préconise :

  • 1 produit céréalier : pain ou céréales. Un peu de sucre et de graisse (beurre et confiture), mais pas trop ! Méfiez-vous des céréales pour enfants, souvent très grasses et très sucrées.
  • 1 laitage : du lait, un yaourt, du fromage blanc, voire un morceau de fromage.
  • 1 fruit : frais (kiwi, orange, banane, pêche, pomme…), en compote sans sucre ajouté, ou en jus (un verre maximum)
  • 1 boisson : thé, eau, café ou chocolat chaud ou froid qui compte alors aussi comme produit laitier.

Le petit-déjeuner doit représenter un quart des besoins énergétiques de la journée.

Il doit être dégusté à table, idéalement en famille, tranquillement et dans le calme.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 26/11/2015 - 12h08

Hannah J Littlecott et al., Association between breakfast consumption and educational outcomes in 9-11-year-old children, Public Health Nutrition: page 1 of 8, doi:10.1017/S1368980015002669, http://journals.cambridge.org/download.php?file=%2FPHN%2FS1368980015002669a.pdf&code=0044e12b81af5b00799cf8f415584175.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Sauvons notre petit déjeuner ! Mis à jour le 17/10/2006 - 00h00

Un Belge sur cinq zappe régulièrement le petit déjeuner le matin. Rien de comparable avec le tiers des adolescents qui sacrifie chaque jour le premier repas de la journée. Le petit déjeuner est donc en pleine mutation. Or, il existe de grandes raison...

Plus d'articles