Perte de poids involontaire

PUB

En cas de maladie, la perte de poids est généralement accompagnée de signes ou de symptômes tels que perte de l'appétit, fatigue, présence de sang dans les selles, difficulté à avaler, douleurs abdominales, etc.

  • Stress important. Il empêche parfois de s'alimenter convenablement et de dormir suffisamment.
  • Changement d'alimentation(végétarisme).
  • Malnutrition et pauvreté.
  • Dépression due au décès d'un être cher, à la perte d'un emploi, à un chagrin d'amour, à des soucis financiers, etc. La dépression peut parfois coexister avec une maladie physique.
  • Isolement des personnes âgées. Elles perdent le goût de préparer les repas et de manger.
  • Certains médicaments. Ils peuvent diminuer l'appétit, changer le goût des aliments ou causer des nausées et des vomissements (p. ex. certains antibiotiques ainsi que certains médicaments utilisés dans le traitement du cancer). Des interactions indésirables entre différents médicaments peuvent également couper l'appétit.
  • Alcoolisme. Les alcooliques s'alimentent mal et en quantité insuffisante.
  • Parasites intestinaux, attrapés lors d'un voyage à l'étranger, par exemple.
  • Gastroentérite. Une diarrhée aiguë entraîne des pertes d'eau provoquant une perte de poids rapide.
  • Douleurs abdominales chroniques ou récidivantes, en cas de calculs de la vésicule biliaire, par exemple.
  • Maladies inflammatoires de l'appareil digestif, telles que la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, la pancréatite chronique, la maladie coeliaque, etc.
  • Maladies inflammatoires, telles que la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux disséminé, etc.
  • Toute maladie touchant des organes vitaux, telles que l'insuffisance rénale, cardiaque, pulmonaire ou hépatique, le diabète, de même que l'hyperthyroïdie.
  • Maladies infectieuses, comme la tuberculose, le sida, la pneumonie.
  • Tous les types de cancers, en particulier les cancers du poumon, de l'estomac et de l'intestin, cancers du sang (lymphome, leucémie).
  • Maladie d'alzheimer. Au stade avancé de la maladie, les patients oublient de manger.

  • Consulter sans tarder. Il ne faut pas différer le moment de consulter de crainte que sa maladie ne soit incurable. La cause peut être bénigne ou maligne. En cas de maladie grave, comme le cancer, un diagnostic et un traitement précoces augmentent vos chances de guérison.
  • En cas de stress important. Prévoyez des périodes de repos et de relaxation. Prenez le temps de vous nourrir convenablement. Évitez de fumer. Si vous parvenez à cesser de fumer, vous pourrez ainsi prévenir plusieurs maladies et cancers qui s'accompagnent d'une perte de poids. En période de stress intense, évitez surtout de fumer et de boire du café au lieu de manger.
  • En cas de gastroentérite d'origine virale. N'oubliez surtout pas de bien vous hydrater si votre perte de poids s'accompagne d'une diarrhée aiguë.
  • Consulter son médecin de famille régulièrement. Un examen médical annuel est recommandé à partir de l'âge de 40 ans. Il est préférable d'avoir un médecin de famille qui connaît déjà votre cas. Votre poids est probablement noté dans le dossier de même que vos antécédents familiaux, les maladies antérieures, les résultats des examens de laboratoire déjà demandés, etc. Il ne faut pas se promener d'une clinique à l'autre sans suivi. Les cliniques sans rendez-vous sont conçues pour répondre à des urgences mineures.
  • Éviter l'isolement.
  • Limiter sa consommation d'alcool. Même si un apéritif ouvre l'appétit, une grande consommation d'alcool vous coupera l'appétit.
  • En présence d'une maladie déjà connue. Suivez les recommandations du médecin et prenez les médicaments déjà prescrits si vous souffrez d'une maladie comme le diabète, l'insuffisance pulmonaire, etc. Si vous éprouvez des difficultés particulières à respecter votre traitement, discutez-en avec votre médecin.

  • Vous avez subi une perte de poids correspondant à environ 10 % à 15 % de votre poids habituel.
  • Votre perte de poids est accompagnée de fatigue, de sang dans les selles, de douleurs abdominales, de difficulté à avaler, etc.
  • Vous avez perdu du poids et vous vous sentez déprimé.
  • Un enfant, un adolescent a perdu du poids (l'absence même de gain de poids justifie une consultation médicale).
  • Vous êtes enceinte et vous avez perdu du poids (dans ce cas également, le gain de poids est la norme).

Le médecin notera les informations importantes et procédera à un examen physique complet. Il demandera des analyses de sang et des examens de laboratoire. Des examens radiologiques peuvent s'avérer nécessaires, en particulier une radiographie pulmonaire chez un fumeur.

Le traitement varie en fonction de la cause. Si la cause de la perte de poids est une dépression, des antidépresseurs peuvent être prescrits. S'il y a lieu, une consultation en psychologie ou en psychiatrie peut être demandée. Il existe des médicaments efficaces pour le traitement de certaines maladies comme les maladies inflammatoires, l'insuffisance cardiaque ou pulmonaire, etc. Des antibiotiques seront prescrits dans le cas d'une infection bactérienne. En cas de diabète, une modification du régime, la pratique régulière d'un exercice physique avec, au besoin, l'ajout de médicaments, peuvent permettre de maîtriser la maladie. En présence d'un cancer, plusieurs traitements sont possibles, dont la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie.

Initialement publié le 31/05/2001 - 02h00 et mis à jour par <a href="/taxonomy/term/19329" hreflang="fr">Dr Guy Aumais, Gastroentérologue, Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Montréal</a> le 22/07/2005 - 02h00 Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Comment calculer mon IMC et mon poids idéal ? Publié le 23/02/2017 - 11h18

Son poids, chacun le surveille sur une balance, avec plus ou moins d'angoisse selon qu'il est normal ou élevé. Chacun d'entre nous a un poids idéal, c'est-à-dire celui qui correspond à sa taille et qui est un des piliers de la bonne santé. Mais les n...

Obésité : l'ennemie du coeur Mis à jour le 24/09/2002 - 00h00

L'obésité augmente considérablement le risque d'insuffisance cardio-vasculaire. Ce danger augmente pour chaque point d'Indice de Masse Corporelle supplémentaire.

Plus d'articles