Perte de l'audition : la vitamine B9 en prévention ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 23/08/2017 - 16h48
-A +A

A mesure que nous avançons en âge, nous perdons quotidiennement des cellules ciliées, responsables de la transmission des signaux sonores au cerveau. Saviez-vous que notre alimentation, et plus précisément nos apports en vitamine B9 (ou acide folique) peuvent jouer sur ce mécanisme ? 

PUB

Protéger son audition : l'alimentation aussi

La dégradation de l'audition avec l'âge est irréversible, mais peut être freinée, notamment en évitant une surexposition à des environnements bruyants (baladeurs avec volume sonore élevé, protection des oreilles en cas de travail exposé à un volume sonore élevé, etc.). Et curieusement, une protection inattendue pourrait aussi venir de l'alimentation, en particulier des sources d'acide folique, plus connu sous le nom de vitamine B9, voire encore de folates.
La vitamine B9 est bien connue pour être délivrée à toutes les femmes enceintes, et même aux femmes souhaitant concevoir. Un apport suffisant en acide folique permet en effet de réduire de manière significative les risques d'un retard de croissance ou de malformations graves chez le bébé à naître. Ces malformations se constituent au cours des 4 premières semaines de grossesse, soit la période ou la future maman ignore souvent tout de son état. D'où l'importance de s'assurer des apports suffisants en folates AVANT la grossesse en consommant des végétaux (hé oui, encore eux !) et en recourant éventuellement à une supplémentation.

L'attrait des folates ne se limite cependant pas à la femme enceinte. De plus en plus d'études soulignent l'importance de cette vitamine dans la bonne santé des artères. En effet, elle réduit, avec les vitamines B12 et B6, les taux d'homocystéine dans le sang. Cet acide aminé est considéré comme agressif pour les vaisseaux.

Un manque d'acide folique met les oreilles en danger

Pendant 3 ans, des chercheurs néerlandais ont suivi 728 hommes et femmes âgés de 50 à 70 ans. Ces derniers ont pris quotidiennement, de manière aléatoire, soit un supplément de 800 mcg de vitamine B9, soit un placebo. Au début de l'étude, le seuil de perception moyen d'un son de basse fréquence (0,5 à 2 kHertz) était de 11,7 décibels. A haute fréquence (4 à 8 kHertz), ce seuil frisait les 35 décibels. Après 3 ans, ces seuils ont augmenté de 1 décibel dans le groupe acide folique, contre 1,7 décibel dans le groupe placebo, mais uniquement dans les tonalités sonores de basse fréquence.

Cette différence pourrait, selon les auteurs, s'expliquer par les concentrations élevées en homocystéine observées dans la population étudiée. Or, cet acide aminé est éliminé de l'organisme par l'acide folique. La relation entre l'acide folique et l'audition a depuis été à nouveau testée par d'autres études, sur des populations beaucoup plus larges, avec des résultats similaires. Et il n'y a pas que l'acide folique : selon une étude de 2015, les caroténoïdes, la vitamine A et la vitamine E sont aussi protecteurs. Une forte consommation de vitamine C, en revanche, semble augmenter le risque de perte d'audition. Bien manger est donc une bonne manière de protéger son audition... en plus du reste. 

Initialement publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 16/01/2007 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 23/08/2017 - 16h48

Durga J et al. Ann Intern Med. 2007 Jan 2;146(1):1-9.

Notez cet article
PUB
A lire aussi
La vitamine B9 protège vos intestins du cancer Mis à jour le 25/03/2002 - 00h00

La vitamine B9 ou acide folique a de multiples bienfaits sur la santé. L'un d'entre eux, découvert récemment, vient de faire l'objet d'une publication dans une revue internationale de cancérologie. Il s'agit d'un effet protecteur contre le cancer du...

Une vitamine contre la dépression ? Mis à jour le 19/08/2003 - 00h00

Les moments de dépression seraient-ils favorisés par des carences en vitamine du groupe B ? C'est l'hypothèse d'une nouvelle étude sur l'acide folique ou vitamine B9.

Plus d'articles