Péricardite

Pourtant, elle se distingue par son origine virale (tout comme une simple grippe) et peut, soit guérir spontanément, soit conduire à un état de choc. Maladie particulière, mais pas si rare.

Le péricarde est une enveloppe qui entoure le coeur, un peu comme le péritoine entoure les organes intra-abdominaux. L'inflammation de cette enveloppe est appelée péricardite. Elle est généralement causée par un virus et touche les sujets jeunes, souvent les adolescents. Les autres causes (tuberculose, infection bactérienne, infarctus du myocarde, chirurgie cardiaque, insuffisance rénale, maladie auto-immune...) sont plus rares.

Même chez une personne jeune ou un adolescent, une douleur thoracique est à prendre au sérieux. Il peut s'agir d'une péricardite ou d'une dissection de l'aorte. La péricardite est en général virale et bénigne, mais peut parfois évoluer vers un état de choc.

La péricardite associe fièvre et douleur thoracique, de début souvent brutal, en arrière du sternum avec une altération de l'état général comme lors d'une grippe. La douleur n'est pas influencée par l'effort et peut durer de plusieurs heures à plusieurs jours. Elle augmente à l'inspiration et à la toux. Ces signes incitent en général à consulter en urgence. Parfois, le coeur supporte mal d'être entouré de liquide qui gêne ses contractions. Cela s'appelle une "tamponnade". Elle s'accompagne d'un état de choc.

La première partie des examens est faite au cabinet du médecin. L'auscultation au stéthoscope et l'électrocardiogramme permettent de retrouver des signes spécifiques. La radio pulmonaire pouvant être tout à fait normale, le principal examen de diagnostic est l'échographie du coeur, qui se réalise en cabinet de cardiologie ou en structure hospitalière. Cette échographie permet de confirmer la péricardite en voyant du liquide autour du coeur, signe d'inflammation du péricarde. C'est ce qu'on appelle un épanchement péricardique. Attention, dans certains cas l'épanchement est absent ou n'apparaît que secondairement.

Une péricardite virale guérit souvent seule en quelques semaines de repos, avec l'aide d'un traitement antalgique et anti-inflammatoire. Une tamponnade nécessite une prise en charge en réanimation et un drainage en urgence.

Publié par <a href="/taxonomy/term/19135" hreflang="fr">Dr Renaud Guichard</a> le 16/04/2003 - 02h00

www.besancon-cardio.net, site du service de cardiologie du C.H.U de Besançon.

Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
L'énigme de la sarcoïdose Publié le 12/03/2012 - 17h35

La sarcoïdose est une maladie inflammatoire diffuse. Mais si elle peut affecter n'importe quel organe, les poumons sont le plus souvent touchés. Insidieuse, fréquemment asymptomatique, elle reste souvent latente et est généralement découverte à l'occ...

Qu'est-ce qu'un lupus ? Publié le 06/05/2016 - 14h44

Le lupus est une maladie auto-immune, c’est-à-dire que le système immunitaire s’attaque anormalement à ses propres cellules pour les détruire. De nombreux organes peuvent être touchés, d’où la grande variabilité des symptômes d’un lupus et les diffic...

Plus d'articles