Peau grasse

PUB

La peau grasse présente certains avantages : elle est moins sensible aux irritations et aux maladies de la peau (p. ex. eczéma). D'autre part, selon la croyance populaire (qu'aucune étude scientifique n'a cependant permis d'attester), elle vieillit mieux et se ride moins que les autres types de peau. Cependant, bien que la peau grasse ne soit pas toujours associée à des lésions d'acné, elle constitue un facteur de risque significatif pour ce problème. Une peau grasse ne constitue pas nécessairement une des causes de l'acné. Il s'agit simplement d'un facteur de risque. La peau grasse est caractérisée par les signes suivants :

  • points noirs localisés dans l'axe médian du visage (front, nez, menton) ;
  • texture plus épaisse ;
  • dilatation des pores ;
  • aspect luisant ;
  • peut s'accompagner de boutons rouges (acné).

  • Hérédité ;
  • Changements hormonaux. À l'adolescence, des variations hormonales contribuent à stimuler la production de sébum. Les nouveau-nés ont parfois la peau grasse à la naissance et pendant les premiers mois de leur vie sous l'effet des hormones maternelles.
  • Acné rosacée. Mieux connue sous le nom de couperose, l'acné rosacée entraîne parfois une surproduction de sébum, surtout au niveau du nez.
  • Troubles endocriniens. La peau grasse est souvent due à un surplus d'hormones mâles. Elle s'accompagne également d'autres symptômes : forte pilosité, voix grave, tendance particulière à l'obésité. Cela peut se rencontrer aussi bien chez la femme que chez l'homme.
  • Environnement. Les milieux chauds et humides favorisent la surproduction de sébum.
  • Maladies neurologiques. Sans qu'on en connaisse vraiment les raisons, certaines maladies neurologiques, comme l'épilepsie et la maladie de Parkinson, s'accompagnent parfois d'une peau grasse.

  • Bien nettoyer la peau. La peau grasse peut être nettoyée à l'eau un peu plus chaude, ce qui permet de mieux dissoudre le sébum. Il est recommandé, pour commencer, d'utiliser un savon doux et non parfumé (Dove, Neutrogena, Aveeno) ou des gels nettoyants sans savon (Spectrojel, Keracnyl, Effaclar, Cleanance , Cetaphil) pour enlever le surplus de sébum sans trop irriter l'épiderme. Si la peau reste très grasse malgré cela, on peut utiliser des produits contenant des kératolytiques, comme l'Effaclar K, Cleanance K, le gel nettoyant de Reversa ou le Neostrata. Ce sont des agents potentiellement plus asséchants. Même si le savon enlève l'excès de sébum, il n'a aucun effet sur sa surproduction.
  • Enlever les points noirs. On peut facilement se débarrasser d'un point noir en le pinçant doucement. Faites-le à l'aide d'un papier-mouchoir, car les ongles nus risquent de léser la peau. Vous pouvez aussi consulter une esthéticienne. Les produits kératolytiques et sébo-régulateurs mentionnés ci-dessus sont aussi efficaces pour les points noirs. Enlever les points noirs permet de garder la peau propre. Mais, ici encore, cela n'a aucun effet sur la surproduction de sébum.
  • Bien choisir son maquillage. Si vous avez la peau grasse, évitez les produits à base d'huile. Procurez-vous des fonds de teint et des fards à base d'eau et non comédogènes. Maquillez-vous légèrement et le moins souvent possible. N'oubliez pas de vous démaquiller au savon (Dove, Neutrogena, Aveeno, Spectrojel) ou bien, si la peau est très grasse, à l'aide de nettoyants à base d'acide salicylique ou de peroxyde de benzoyle.
  • Utiliser les masques. Les masques de boue ou d'argile ont la propriété de rendre la peau sèche et d'enlever les couches de peau morte. Mais il faut préciser que ce nettoyage en surface est inefficace contre la surproduction de sébum et contre l'acné à long terme.
  • Et l'alimentation ? Malgré la croyance populaire, aucune étude scientifique n'a pu établir de lien entre une mauvaise alimentation et une peau grasse. Les boissons gazeuses, le "fast-food" ou les croustilles ne joueraient donc aucun rôle. Cependant, les excès ne sont jamais conseillés.

  • Vous avez la peau grasse et cela vous gène beaucoup.
  • Vous commencez à avoir de l'acné.

Le médecin notera les détails pertinents et procédera à un examen clinique complet.

Si la peau est très grasse, elle peut être traitée à l'aide de crèmes à base de trétinoïne ou d'adapalène. Une amélioration se fera sentir au bout de deux ou trois mois et les risques d'avoir de l'acné seront moindres. En cas d'échec, on pourra prescrire de l'Accutane. En présence d'acné, le traitement dépendra de la nature et de la quantité des lésions. S'il y a présence de lésions inflammatoires, on peut utiliser des antibiotiques (topiques ou oraux, selon la gravité) en plus des kératolytiques déjà mentionnés. Dans les cas plus graves avec des lésions cicatrisantes, les médecins ont recours à l'Accutane. Ce médicament doit être prescrit avec prudence à cause de certains effets secondaires et des risques de malformation chez le foetus.

Initialement publié le 31/05/2001 - 02h00 et mis à jour par <a href="/taxonomy/term/19317" hreflang="fr">Dr Khue Huu Nguyen, Dermatologue, Hôpital Royal Victoria, Montréal</a> le 22/07/2005 - 02h00 Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
La peau jeune mixte, une réalité complexe Publié le 28/11/2013 - 16h46

Entre 16 et 20 ans, une jeune fille sur trois définit sa peau comme mixte . Si elle demeure un fantasme pour les mères, une peau, selon elles, "idéale, fraîche, lisse et rebondie au toucher". Elle reste néanmoins le cauchemar des ados qui la définiss...

Epilation et irritation intime... Publié le 03/08/2017 - 11h46

L'épilation de la zone intime , au niveau du pubis, des grandes lèvres et de toute la zone sexuelle, se répand de plus en plus. Pourtant, loin d'être "hygiénique" comme l'imaginent certaines femmes (ou hommes), l'épilation intime augmente les problèm...

Plus d'articles