Patinage sur glace

Mise à jour le 06/02/2014 - 23h38
-A +A

La Fédération Française des Sports de Glace regroupe 7 disciplines, toutes olympiques.

PUB

1. Caractéristiques, particularités

Le patinage sur glace regroupe 4 disciplines, toutes olympiques :

  • Le patinage artistique : comporte des sauts et pirouettes, en couple ou en solo (homme, femme) ;
  • La danse sur glace : en couple exclusivement, les sauts et pirouettes sont plus simples, et les portées ne doivent pas être effectuées au-dessus des épaules ;
  • Le patinage de vitesse : sur piste pour des distances variables ou sur anneau Short Track ;
  • Le hockey sur glace.

 

2. Bienfaits et contre-indications

Les sports de glace sont la plupart du temps pratiqués en compétition, l'entraînement doit donc être régulier. Tous sollicitent l'ensemble de la filière énergétique. Aérobie pour la durée de l'effort, anaérobie lactique pour les enchaînements de figures ou phase de jeu, anaérobie alactique pour les sauts pirouettes et shoot au hockey.

Le patinage sur glace développe les capacités suivantes :

  • concentration et aptitude à réaliser un geste technique précis,
  • équilibre et proprioception,
  • puissance musculaire des membres inférieurs et supérieurs,
  • confiance et affirmation de soi,
  • combativité et bon esprit (indispensable au hockey),
  • meilleure tolérance aux efforts longs et intenses.

Les contre-indications absolues à la pratique du patinage sur glace sont celles de tous les sports :

  • maladies cardiaques, pulmonaires ou rénales, incompatibles avec un effort physique (angine de poitrine, insuffisance respiratoire, dialyse rénale),
  • handicap moteur ou neuromusculaire sévère,
  • maladie neurologique ou psychiatrique incompatible avec le respect des règles du jeu ou les traumatismes crâniens. Il est déconseillé aux patients épileptiques de pratiquer le hockey sur glace. En dehors des conditions particulières ci-dessus, il existe peu de contre-indications à la pratique des sports de glace.

Sans l'interdire, certaines situations nécessitent une attention particulière :

  • Les porteurs de lunettes doivent avoir une paire adaptée aux chocs (verres et monture incassables). Il est fortement conseillé à ceux qui ne peuvent se passer de correction visuelle de porter des lentilles de contact.
  • Les enfants porteurs d'appareillage d'orthodontie doivent mettre un protège-dents pour éviter les blessures des lèvres.
  • Les personnes asthmatiques doivent se munir d'un spray de Ventolin(R) dans leur sac de sport (l'air froid des patinoires peut déclencher une gène respiratoire).
  • Les sujets diabétiques doivent apprendre à gérer leurs doses d'insuline avant et après l'effort.
  • Les enfants souffrant de trouble de la croissance (maladie d'osgood- schlatter) devront attendre la guérison avant de retourner sur la glace

Initialement publié le 26/07/2002 - 02h00 et mis à jour le 06/02/2014 - 23h38
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Le roller en toute sécurité Mis à jour le 10/05/2005 - 00h00

Le roller (ou patin en ligne) connaît un engouement considérable. Urbain, il peut être un moyen de transport, une manière agréable de faire des balades en ville ou encore un véritable sport. Savoir cerner les risques pour éviter les incidents.

Les dangers du foot Mis à jour le 06/01/2004 - 00h00

Le sport le plus populaire de la planète n'est pas le moins dangereux. Tous les vieux footballeurs ont des histoires à raconter!

La maladie de Renander décryptée Publié le 27/09/2013 - 13h37

Une douleur sous le gros orteil au moment où l'on pose le pied par terre : chez les sportifs, et particulièrement les enfants et adolescents les plus enthousiastes, on peut penser à la maladie de Renander.

Plus d'articles