Ostéosarcome, chondrosarcome, sarcome d'Ewing, myélome multiple : tous des cancers des os

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 07/11/2013 - 15h53
-A +A

Il existe deux types de cancers des os : les cancers primitifs des os, assez rares, et les cancers secondaires des os, ou métastases osseuses, bien plus fréquents.

PUB

Cancers des os : primitifs ou secondaires ?

Les cancers primitifs des os sont des cancers localisés dans l'os ou à sa périphérie immédiate, qui se développent à partir du tissu osseux, cartilagineux ou fibreux. Ils sont assez rares. Les principaux sont l'ostéosarcome, le chondrosarcome, le sarcome d'Ewing et le myélome multiple.

Les cancers secondaires des os, ou métastases osseuses, sont des localisations à distance, dans l'os, du cancer d'un autre organe : prostate, rein, sein, thyroïde,… etc.

Les différents cancers des os

L'ostéosarcome

C'est la plus courante des tumeurs malignes osseuses primitives.

Une trentaine de nouveaux cas d'ostéosarcome par an sont enregistrés dans notre pays.

Dans la majorité des cas, elle survient chez l'enfant et l'adolescent ou l'adulte jeune.
Sa cause est généralement inconnue. La tumeur se développe habituellement près des extrémités (métaphyses) des os longs se trouvant au voisinage de l'articulation du genou (fémur, tibia) et de l'épaule (humérus). Elle s'accompagne de douleurs persistantes et d'une tuméfaction.

Le chondrosarcome

Il se développe à partir du cartilage et atteint les os volumineux comme le fémur, le tibia ou l'humérus, mais il peut aussi siéger sur le bassin ou de nombreux autres os. Il touche surtout l'adulte après 30 ans.

Le sarcome d'Ewing

Il affecte surtout l'enfant entre 10 et 15 ans, plus rarement l'adulte jeune. Les garçons sont un peu plus touchés que les filles (1,5/1). Il est caractérisé par une prolifération de petites cellules rondes naissant dans la région centrale de l'os. Il s'accompagne de douleurs persistantes, d'une tuméfaction et parfois d'une fracture. La tumeur touche avec une égale fréquence les os plats ou courts (bassin, côtes, vertèbres) et les os longs (fémur, péroné, tibia, humérus), plus souvent sur le fût de ces os (diaphyse) qu'à leur extrémité (métaphyse). Une vingtaine de nouveaux cas sont diagnostiqués par an en Belgique.

Le myélome multiple

Ce cancer, aussi appelé maladie de Khaler, est caractérisé par une prolifération maligne, d'origine inconnue, de plasmocytes (cellules produisant et excrétant les anticorps dans le plasma sanguin) dans la moelle osseuse. Ces derniers sécrètent des substances qui entraînent progressivement une destruction du tissu osseux. Il se développe généralement chez l'adulte entre 50 et 80 ans. Il est un peu plus fréquent chez l'homme que chez la femme.

Initialement publié par C. De Kock, journaliste santé le 20/04/2004 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 07/11/2013 - 15h53

http://yello.cancer.be Les cancers de A à Z, Bernard Hoerni, 2001, Editions Frison-Roche. Fondation contre le cancer

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Un sarcome, des sarcomes Mis à jour le 26/07/2010 - 00h00

Un sarcome désigne un cancer des tissus conjonctifs ou dérivés d'un tissu conjonctif (tissus spécialisés : musculaires, osseux...). Il existe différents types de sarcomes .

À quoi reconnaît-on un cancer de la gorge ? Publié le 16/05/2017 - 12h03

Le cancer de la gorge fait partie des cancers des voies aéro-digestives supérieures. Ils sont fréquents en Belgique, et 90% de ces cancers pourraient être évités en supprimant le tabac et l’alcool. Concernant spécifiquement le cancer de la gorge, le...

Cannabis: risque de cancer du testicule doublé Mis à jour le 02/03/2009 - 00h00

Rare dans la population générale, le cancer du testicule est cependant le cancer le plus fréquent chez les jeunes hommes de 15 à 35 ans. La consommation régulière de cannabis pendant l'adolescence multiplie par deux le risque de développer ce type de...

Plus d'articles